Partagez | 
 

 Aymeric Merley

Aller en bas 
AuteurMessage
Aymeric Merley
AILIER DROIT
AILIER DROIT
avatar

Messages : 12
Players depuis : 16/05/2017

Feuille RPG
Note Globale:
1/100  (1/100)
Popularité:
0/200  (0/200)
Note Presse:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Aymeric Merley   Mar 7 Aoû - 15:58


 


       Merley, Aymeric
       FRANCE / PORTUGAL - AILIER DROIT - FT. LUCAS HERNANDEZ
     
     
 
 

       FOOTBALLEUR/SE
     
 

       ~ EN BREF.
   Bonjour à vous. Je m'appelle Americ Merley et je suis âgé de 16 ans. Je suis né un certain 8 Juin 2007, à Toulouse. Mais aujourd'hui je décide de réaliser mon rêve et de devenir FOOTBALLEUR. Je rêve d'évoluer dans le club de l'Olympique Lyonnais, ou du Real Madrid.

       ~ BIOGRAPHIE.
   Mon histoire commence le 8 juin 2007, dans un petit village à proximité de la Ville Rose. Pourquoi un petit village ? Parce que c'est là où je suis né. Depuis ma naissance, tout est fait pour que ma vie ne soit pas si banale que ça. Pour faire court et simple, mon père n'a pas eu le temps d'amener à mère à Toulouse. Je suis né sur le trajet direction l'hôpital. Une naissance peu commune pour un couple à l'histoire si commune.

   Je vous passe l'histoire de leur couple. Aujourd'hui, la star, c'est moi. J'ai grandi dans un milieu relativement normal mais toujours porté par le sport. Mes parents étaient des dingues de sport collectif. Mon père regardait beaucoup de football tandis que ma mère était plus porté par l'amour du ballon ovale. Cela a même été un sujet de nombreuses discussions lorsque j'arrivais à un âge où on pouvait mettre les enfants dans des associations sportives. Le ballon rond et les critiques qui pouvaient aller avec ou le ballon ovale et la fameuse "troisième mi-temps". Finalement, c'est mon père qui a eu le dernier mot et me voilà dans le club du coin.

   Mes débuts ont été un peu chaotique mais je rêvais déjà de voir les étoiles dans les yeux de mon père. Je me voyais déjà en Champion's League ou en Coupe du Monde. Je me rêvais déjà d'être la star numéro un du football de demain. Cristiano Ronaldo ou Lionel Messi ont bercé mon enfance. Je regardais leur match avec mon père. Mais aujourd'hui, je sens mon moment arrivé. C'est l'heure de devenir grand, très grand...


       ~ QUALITES/DEFAUTS.
   Si je devais donner mes qualités et défauts ? Je dirais que je suis quelqu'un de loyal. Je suis proche des gens et je n'ai jamais trahi personne. Ensuite, je suis un farceur. En cours, pendant les repas de famille, à l'entraînement... Je suis tout le temps en train de faire rire, de faire une connerie pour amuser les autres. Mais, à l'inverse, sur le terrain, je suis sérieux et toujours à 200%. J'ai horreur de perdre. Quand j'entre sur la pelouse, je suis là pour gagner. Je ne serais jamais satisfait d'une défaite même si on a donné toutes nos tripes sur la pelouse. Cela fait de moi une très mauvais perdant. Une défaite, un match où je passe à travers ou simplement une intervention manquée peut me faire littéralement péter les plombs. En ce qui concerne mes autres défauts ? Je pense que vous les verrez assez rapidement ...

       ~ COMPETENCES.
   
POINT FORT : Dribbleur
POINT FAIBLE : Fragile

 
 
     
     
     
 
Antho. ★ 23 ans ★ Pas mal, pas mal.
       Je suis un ancien du forum ★ Mo' m'a grillé
 
     

     
Revenir en haut Aller en bas
Wizzy Brown
ADMIN
ADMIN
avatar

Messages : 2212
Players depuis : 17/02/2016

Feuille RPG
Note Globale:
11/25  (11/25)
Popularité:
200/200  (200/200)
Note Presse:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: Aymeric Merley   Mar 7 Aoû - 23:24

Salut Aymeric!
Le forum est actuellement en pause estivale donc on ne tourne pas à 100%. Cependant on travaille sur la saison à venir et sûrement que tu auras tes offres au début de la semaine prochaine. En attendant je peux te donner les droits si tu connais déjà le forum.




DC: Kostas Arslan
Revenir en haut Aller en bas
Wizzy Brown
ADMIN
ADMIN
avatar

Messages : 2212
Players depuis : 17/02/2016

Feuille RPG
Note Globale:
11/25  (11/25)
Popularité:
200/200  (200/200)
Note Presse:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: Aymeric Merley   Lun 13 Aoû - 10:18



Bienvenue Invité
"Tu es toujours là gamin ?!

Passons aux choses sérieuses, j'ai eu des retours de plusieurs clubs à ton sujet, ton profil plait c'est indéniable.

Tu trouveras ci-dessous les clubs qui s’intéressent à toi mais cela ne veut pas dire qu'ils te recruteront. D'ailleurs leurs recruteurs aiment poser des question pour connaître un peu plus les joueurs alors réponds à leur interrogation et peut-être qu'ils laisseront leur offre, ou pas, tout dépendra de l'image que tu leur laissera.

Aussi il faut savoir que tu peux recevoir d'autres offres venant de coachs Players, alors ne fais pas ton choix trop vite, tu pourrais passer à côté d'une opportunité.

Tu n'es qu'à quelques pas du début de la gloire et de la célébrité, prends le temps de la réflexion pour faire le bon choix.

A toi de jouer gamin..."


©️️ Pando

 
 
 
Offres
Fais le bon choix

 
Villareal U19
Tu veux te rapprocher du Portugal sans être loin de la France? Ici à Villareal, on nous voit descendre depuis plusieurs saisons mais grâce à un effectif de guerrier on est toujours là. Alors, capable de mettre tes cou*lles sur la table pour gagner des matchs?

34.000€/an > été 2027

PSG U19
En tant que Français, faire briller un club français doit être important pour vous. Notre club sort d'une plutôt bonne saison et voudrait mettre de plus en plus en avant la France dans son projet, vous trouverez donc une place de choix chez nous.

30.000€/an > été 2027
Borussia Dortmund U19
On aime les joueurs qui se donnent et dans un club qui joue le titre comme le notre vous êtes un profil très intéressant. C'est pourquoi nous voulons vous recruter et vous permettre d'être ambitieux dès le début de votre carrière.

27.000€/an > été 2026




Tu peux RP tant que tu veux, prendre le temps que tu veux. Essaye juste de nous donner une réponse définitive (avant de pouvoir continuer le RP)avant une semaine stp



DC: Kostas Arslan
Revenir en haut Aller en bas
Aymeric Merley
AILIER DROIT
AILIER DROIT
avatar

Messages : 12
Players depuis : 16/05/2017

Feuille RPG
Note Globale:
1/100  (1/100)
Popularité:
0/200  (0/200)
Note Presse:
5/10  (5/10)

MessageSujet: S01 × E01 : "La naissance d'un fauve"   Mar 14 Aoû - 14:08


AYMERIC MERLEY × SAISON 01

ÉPISODE O1.
"LA NAISSANCE D'UN FAUVE."

Bip. Bip. Bip. Bip. C'est mon réveil qui sonne. Une nouvelle journée commence pour moi. Je dirais même qu'il s'agit d'une journée qui devrait changer ma vie pour toujours. Aujourd'hui, c'est le grand jour : la journée de détection. Tous les jeunes de mon âge, évoluant dans un club de la région, sont invités à prendre part à cette journée. C'est l'occasion de se faire remarquer par les plus grands clubs. Je me voyais déjà signer pour Chelsea, la Juventus, Paris ou encore mieux le Real Madrid. Alors que j'avais les yeux à peine ouvert, j'étais déjà surexcité. C'était ma journée, mon moment. Soudain, on frappa à la porte. C'était maman. « Tu te lèves, mon cœur ?! Le petit-déjeuner est déjà sur la table, me dit-elle. Et pour une fois, ne traîne pas. Ce n'est pas comme si tu étais attendu aujourd'hui. » Ce n'est pas faux. J'avais la fâcheuse habitude à traîner sous la couette mais aujourd'hui, c'est différent. Je me léve, je m'habille et descends prendre mon petit-déjeuner. Papa était déjà à table. « Tu as l'air en forme, pour une fois. J'ai comme l'impression que la journée de détection y est pour quelque chose. »

Après un déjeuner rapidement englouti, je regarde mes parents de manière instante pour leur faire comprendre qu'on va être en retard s'ils n'avancent pas plus vite. « Ce n'est pas comme si c'était la journée la plus importante de ma vie, hein ?! » Voyant qu'ils n'avaient pas l'air décidé à aller plus vite, je pris les clés de la voiture pour jeter mon sac dans le coffre. Je m'installais ensuite sur la banquette arrière de la voiture familiale. « C'est quand vous voulez ! J'attends dans la voiture mais, s'il vous plaît, dépêchez-vous !! » Après cinq longues minutes, je commençais vraiment à m'impatienter. Ils finirent par arriver avec la tête des mauvais jours. Ils s'installèrent dans la voiture. On sentait la fatigue sur leur visage. Malheureusement pour eux, cette journée de détection tombait sur leur jour de repos. Tout le monde était dans la voiture. Nous avions tout ce qu'il nous fallait. Le trajet était relativement court et nous étions dans les temps. Tout correspondait à la perfection. Maman mit alors la voiture en route. Enfin... C'est ce qu'on espérait... La voiture refusa alors de démarrer. Ma journée, qui s'annonçait parfaite, commençait doucement à s'assombrir. Après cinq bonnes minutes à essayer de démarrer le véhicule, celui-ci ne démarrait toujours pas. Le stress arrivait progressivement. Heureusement, nous avions une deuxième voiture, pour que chacun puisse aller au travail. Papa décida d'utiliser sa voiture. « On s'occupera de ça quand on rentrera. »

Finalement, nous sommes partis de la maison avec un bon quart d'heure de retard. Heureusement que le trajet était court et que j'avais "gavé" les parents pour qu'on parte plus tôt juste "au cas où". Sur le trajet, mon cœur s'accélérait. Malgré ce petit contre-temps, j'étais de plus en plus excité. Je me sentais prêt. J'avais hâte de commencer et de prouver au monde entier que le futur numéro un mondial était devant leurs yeux. Nous arrivons dans le centre d'entraînement du TFC. Le club avait mit leur centre d'entraînement à disposition pour cette journée. Il y avait une centaine de gamins à notre arrivée. Nous devions nous présenter, sous une tonnelle en plastique, avec notre carte d'identité et notre licence. La journée s'annonçait vraiment passionnante. Je commençais alors à m'échauffer en attendant le début de la journée.  Ils avaient fait des groupes correspondant à chacune des équipes du secteur. Les premiers ateliers commencèrent après un échauffement collectif. Tout se passait comme je l'avais imaginé. Je donnais le meilleur de moi avec beaucoup de réussite. En fin de journée, les "officiels" décidèrent de mettre en place un tournoi, par équipe pour donner une dernière impression aux recruteurs présents. Des petits matchs de 20 minutes avec une pause de cinq minutes en guise de mi-temps. Lors du premier match, au bout de huit minutes de jeu, je partais - comme à mon habitude - côté droit. J'éliminai un premier joueur. Puis un second. J'armai alors ma frappe et je senti une très grosse douleur au niveau de ma jambe d'appui. Je m'écroulai au sol en me tenant la cheville. Je senti immédiatement que quelque chose ne tournait pas rond. Tout le monde se regroupa autour de moi. Je me sentais compressé. Je ne savais pas ce qui se passait mais la douleur était vraiment intenable.

« Ça va aller, Aymeric. Tout va bien se passer. » J'entendais pourtant les personnes autour de moi appeler les pompiers. Je ne me sentais pas bien. Les pompiers sont arrivés très rapidement. J'étais en pleurs. Je ne sentais plus mon pied droit. Je ne compris pas ce qu'il se passait jusqu'à ce que j'arrive à relever la tête. Ma cheville était dans un sale état. Elle n'était pas dans le sens "ordinaire". Je ne comprenais pas tout ce qu'il se passait mais je sentais que c'était quelque chose de très grave. Après une rapide vérification, j'entendis les pompiers dire que c'était "cassé". J'ai été amené à l'hôpital le plus proche. Papa était avec moi dans l'ambulance. « Ne t'inquiète pas, champion. Tout va bien se passer. Tu vas simplement passer une radio et on en saura plus. » Je commençais alors à paniquer même si les médicaments faisaient effet. « Qu'est-ce qu'il s'est passé ? Je ne m'en souviens pas. J'allais tirer et... » « Tu as dribblé un gosse, qui n'a pas trop apprécié et il t'a taclé. Il s'est raté et t'as blessé. Mais ça va aller. Tu seras vite sur pied et tu iras dans le club de tes rêves. » Je ne sais pas si c'est les cachets ou les paroles rassurantes de mon père mais je me sentais un peu mieux. Nous arrivions alors aux urgences. Par chance, il n'y avait pas grand monde. Je passais alors tout de suite à la radio. Après une heure, les internes étaient dans ma "chambre". Ils nous montraient les radios de ma cheville et plus précisément de ma malléole. « Vous voyez ce trait un peu flou et gris ? C'est là où se situe ta fracture. Heureusement, il ne s'agit pas d'une grosse fracture. Ton os ne s'est pas disloqué ni déplacé. Il s'agit d'une vilaine fracture mais rien de bien grave non plus. Un plâtre, huit à douze semaines d'immobilisation avec de la ré-éducation après et tu pourras rejouer au foot. » Génial... J'allais enfin réaliser mon rêve en entrant dans un centre de formation et pourquoi pas, jouer la Youth League. Mais, tout ça à cause d'un débile qui n'a pas apprécié que je le dribble devant les recruteurs, je vais passer mon été avec un plâtre. Mon rêve s'éloignait petit à petit...
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





NEVERBACKDOWN. -.--.--.--.-.--.--.--.--.--.--.--.--.-.--.--.--.--.--.--.--.--.--.--.--.--.-- SANSCLUB.
Revenir en haut Aller en bas
Aymeric Merley
AILIER DROIT
AILIER DROIT
avatar

Messages : 12
Players depuis : 16/05/2017

Feuille RPG
Note Globale:
1/100  (1/100)
Popularité:
0/200  (0/200)
Note Presse:
5/10  (5/10)

MessageSujet: S01 × E02 : "Une lueur dans la nuit"   Jeu 16 Aoû - 19:49


AYMERIC MERLEY × SAISON 01

ÉPISODE O2.
"UNE LUEUR DANS LA NUIT."

Quelques jours sont passés. J'avais la jambe dans le plâtre et les journées me paraissaient de plus en plus longues. Il fait beau dehors et j'étais enfermé comme un lion en cage. Je ne savais plus comment occupé mes journées. Papa et maman faisaient tout ce qu'ils pouvaient pour m'occuper mais je pensais encore à ce jour des détections. A l'heure actuelle, je serais peut-être avec une équipe professionnelle pour terminer ma formation. Soudain, le téléphone de la maison sonne. Papa décroche. Personne n'a prévu de nous appeler pourtant. A moins que ça soit encore un nouvel appel publicitaire comme nous recevions régulièrement. Après une bonne vingtaine de minutes, j'entends papa dire : « Merci beaucoup de votre appel. Je vous rappelle au plus vite. » Je ne savais pas à qui il parlait mais j'avais le sentiment que cela me concernait. En tout cas, je l'espérais.

Après avoir raccroché, Papa arriva dans ma chambre. Il avait un large sourire, pour une fois. Je ne savais pas ce qu'il avait entendu ou de quoi il avait discuté lors de cet étrange appel mais je n'avais jamais vu papa aussi heureux. Il prit mon siège de bureau et s'approcha de moi. « Bon. J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle. » « Commence par la nouvelle. » « Il va falloir qu'on cherche une nouvelle maison. » « Ah non ! Pas encore ! Pourquoi ? » « C'est ce qui amène la bonne nouvelle. Tu te souviens de ta journée de détection ? » Je hocha uniquement la tête de bas en haut comme signe d'acquiescement. « Tu as tapé dans l’œil de trois recruteurs. Ils sont venus me voir alors que les médecins du SAMU s'occupaient de toi. Ils ont prit mon numéro et je leur ai dis que je les tiendrais au courant des avancées de ta cheville. Dès que le diagnostic nous a été donné, j'ai envoyé un texto pour les prévenir. Finalement, l'un d'entre eux vient d'appeler pour me dire que le club serait intéressé par ton profil. Ils veulent te proposer un contrat ! » Si j'aurais pu sauter de joie (au sens propre), je l'aurai fais. J'avais taper dans l’œil d'un recruteur. Pas seulement un club mais trois ! Je n'ai jamais été aussi heureux de toute ma vie. J'en avais presque les larmes aux yeux mais je faisais tout pour ne pas les montrer. « J'ai déjà reçu deux offres : une de Paris et une autre de Villareal. Un troisième vient d'appeler. Le Borussia Dortmund veut que tu les rejoignes également. Je leur ai dis qu'on les préviendrai dès que tu auras fais un choix. »

Vila-real... Paris... Dortmund... Le choix est dur. Villareal pourrait être un très bon compromis : on ne partirai pas si loin de notre lieux d'habitation et Papa se rapprocherai de sa famille. Mais je n'avais pas envie de jouer le maintien toute ma vie. Paris ? Le club est très grand mais je ne pourrais pas trahir mes parents. Ils ont connue l'époque où le PSG n'était pas encore un club qatari et je n'ai entendu que du mal à propos de ce club. Il ne me restait qu'une seule solution : le Borussia Dortmund. Ce n'est pas la petite équipe du coin non plus. Dembélé... Asencio... Meier... Reus... Götze... Lewandowski... Les plus grands y jouent ou y ont joué. La perspective d'y éclore ou y faire carrière me plaisait déjà beaucoup. « Tu en penses quoi, papa ? » « Si tu as des clubs qui te veulent, fonce. Nous t'accompagnerons ou trouverons une solution pour que tu puisses réaliser ton rêve. » J'avais le choix. Mes parents me faisaient entièrement confiance malgré leur avis. Je ne savais pas trop quoi dire. « Alors ? » « Dortmund. » C'est le premier mot qui sort de ma bouche. A peine fini ma phrase, j'ai vu le sourire de mon père. Je sentais que c'était le club qu'il fallait dire. Il a sourit, a fait un hochement de tête puis m'a fait un bisou sur le front. En quittant ma chambre, il s'arrêta au niveau de la porte. « T'as fais le bon choix, fiston. » Je l'entendis annoncer la nouvelle à ma mère. Je voyais enfin une lueur d'espoir. Il ne restait qu'une seule étape : la visite médicale...
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





NEVERBACKDOWN. -.--.--.--.-.--.--.--.--.--.--.--.--.-.--.--.--.--.--.--.--.--.--.--.--.--.-- SANSCLUB.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aymeric Merley   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aymeric Merley
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je venais pour toi, pas ... Pour lui ! Louise&Aymeric
» [12-12-2009] Tournoi Storyline a UP!!!!
» l’hôpital Saint Antoine
» [Meaux] La plus surprenante des évasions ...
» Où il faut parfois savoir composer [Aymeric]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Players, forum RPG :: •Gestion Players :: Créer son Players-
Sauter vers: