Partagez | 
 

 RwS - Le K

Aller en bas 
AuteurMessage
Rayan
ARTISTE
ARTISTE
avatar

Messages : 2207
Players depuis : 13/03/2016

Feuille RPG
Note Globale:
0/15  (0/15)
Popularité:
0/200  (0/200)
Note Presse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: RwS - Le K   Mer 16 Mai - 21:14



       Rayan Waed Kokalinas Selmane
    Origines grecques-libanaises - (Second) Avant-Centre - Leandro Paredes
     
     
 
       FOOTBALLEUR

          ~ EN BREF.
   
Bonjour à vous. Je m'appelle Rayan et je suis âgé de 16 ans. Je suis né un certain 8 octobre 2005, à Tripoli. Mais aujourd'hui je décide de réaliser mon rêve de footballeur en évoluant dans le club de l'AS Rome ou du PAOK Salonique. Mes idoles sont Kostas Manolas et José Holebas, ce qui m'a poussé à apprendre l'italien afin de pouvoir suivre l'équipe romaine sans devoir utiliser Google Trad.
       ~ BIOGRAPHIE.

Grèce - Seconde moitié des Années 80
En parallèle de ses études en sciences politiques, Iannis Kokalinas intègre la cellule de sécurité de l'AEK Athènes à l'âge de 19 ans pour continuer de gagner un peu d'argent qui lui permettent de subvenir aux factures de sa chambre sur le campus universitaire. Il commence par le bas de l'échelle, en tant que stadier, dans une époque où le club court après le succès depuis son doublé de 1978 et sa demi-finale de la coupe UEFA un an plus tôt. La coupe remportée face au PAOK en 1983 ne cache pas les performances très moyennes du club en championnat et son incapacité à passer les tours en Europe. Le turnover après des années 1986 à 1988 blanches pour l'AEK donnent à Iannis la possibilité de devenir responsable d'un secteur du stade qui s'embrasera le 7 mai 1989 dans une victoire 1-0 sur l'Olympiakos synonyme de titre au terme d'une saison ratée sur le plan européen ainsi qu'en coupe nationale. La qualification en Ligue des Champions, avec les réceptions de Dresde et de Marseille et son JPP qui déroutera l'AEK de la compétition, apporte une nouvelle opportunité à Iannis de grimper dans la hiérarchie pour devenir responsable sécurité dans les coulisses du club en même temps qu'il aborde sa dernière ligne droite pour l'obtention de son Master. Devant se contenter de la place de dauphin derrière le Panathinaikos qu'ils auront pourtant humiliés 7-1 ce qui consistera en la seconde plus grosse victoire de tout le championnat après le 8-0 déjà l'oeuvre de l'AEK sur Xanthi, les noirs et jaunes remporteront l'unique Coupe de la Ligue de l'histoire du football grec face à l'Olympiakos en juin 1990. Ceci sera le dernier trophée que Iannis verra brandir par son club puisque 1990-1991 se soldera sans un seul titre décroché.

Liban - Années 90
Ayant validé son diplôme après un stage de plusieurs mois pour une ONG, Iannis Kokalinas est embauché en CDD pour un autre trimestre dans la même agence qui le prolonge un peu plus jusqu'en février 1991. Son C.V. est diffusé et il est repéré par cette fois-i une organisation intergouvernementale qui relève ses capacités en gestion des conflits pour faire partie d'une unité diplomatique sur le territoire libanais tout juste sorti d'une guerre civile de plus de quinze ans, et toujours en proie à des tensions à ses frontières. Alors que les israéliens et libanais se tapent dessus dans le sud du pays, les deux doivent également s'allier face à des factions rebelles. Une situation bien étrange à laquelle Iannis assiste de très loin, depuis Tripoli où il est basé et chargé plutôt de formalités administratives et de communication au sein de l'ambassade grecque. Initialement prévu pour une durée de trois ans, le temps de s'assurer d'une stabilité politique dans la région, la mission est prolongée, ce qui amène Iannis à se faire une répertoire de contacts. Farah Selmane est journaliste dans un média local et de fil en aiguilles les rendez-vous s'empilent avec Iannis. Des invitations au restaurant s'ajoutent au tableau qui finira par se dessiner à Notre Dame de Harissa où Madame Kokalinas dira oui au grec six ans plus vieux qu'elle. Elle lui offrira ensuite un fils qu'ils appelleront Rayan.

Grèce - L'après Charisteas (2008 - 2018)
Iannis est parti trop tôt pour assister aux trois titres successives de l'AEK de 1991 à 1994, les seuls durant ses presque vingt ans passées hors de ses terres malgré quelques coupes nationales remportées entretemps. Sans bénéficier de l'atmosphère comme il avait dans les travées du stade à Athènes, il suivait toutefois les résultats de l'équipe. L'arrivée de Farah dans sa vie bouscula ses habitudes de regarder les chocs de l'AEK face à l'Olympiakos, comme la victoire en coupe et l'échec du titre pour une histoire de différence de buts face à l'équipe du Pirée en 2002. Iannis préférait la compagnie de Farah à l'enchaînement de matchs, sauf que l'été 2004 pointa son nez avec la compétition la plus mémorable de l'histoire du football grec : l'Euro au Portugal, remporté en déjouant tous les pronostics donnant les favoris gagnants. La joie ne fut que plus grande de voir un élément évoluant à l'AEK sacré meilleur joueur du tournoi. L'importance de Zagorakis aurait d'ailleurs pu influencer le prénom de Rayan conçu quelques mois plus tard, mais Farah eut l'avantage du choix en contrepartie d'avoir laissé l'homme suivre son équipe nationale les soirs de match. Iannis conservait toutefois Theo en réserve s'ils venaient à donner un petit frère à Rayan, mais l'événement ne surviendra jamais. En 2008, Iannis se voit informé que le déploiement activé dix sept ans plus tôt va bientôt prendre fin et que de nouvelles fonctions l'attendent dans la capitale grecque. Le couple se voit dès lors confronter à une difficulté majeure : Farah n'a pas de passe-droit pour entrer en Europe, et elle n'a pas cherché autre chose après l'arrêt du média pour lequel elle travaillait. Et il y a Rayan qui n'a encore que quelques années qui devra temporairement rester avec seulement l'un de ses deux parents. Ils décident d'anticiper les formalités pour attribuer un visa à Farah, mais les délais sont très longs, et Iannis rentre à Athènes quatre mois avant de se voir enfin rejoindre par sa conjointe et son enfant. Lui s'est reconverti en conseiller politique et parvient à se faire inviter dans l'antre de l'AEK où les effectifs ont changé en son absence et où plus personne ne le reconnait. L'orientation politique qu'il s'est choisie ne l'aide pas à obtenir les meilleurs avantages, mais il se satisfait de pouvoir emmener son fils au stade certains jours de match. Il tente ainsi d'organiser sa vie en compagnie de son épouse à qui il a offert une bâtisse pour leurs dix ans de mariage, et qu'ils aménagent pour en faire une attirante boutique dans laquelle Farah se prend d'une récente vocation de devenir fleuriste. Inscrit à l'école, Rayan l'est également au football en guise de cadeau par son père. Il apprend ainsi à partager son temps libre entre les entrainements en jeunes dans un club relégué en troisième division qui reviendra dans la course à l'Europe après deux titres consécutifs dans les ligues inférieures, et dans la boutique auprès de sa mère qu'il aide dans ses commandes. Iannis rentre de plus en plsu tard à la maison, la crise financière et les enjeux nationaux pour l'avenir du pays l'obligeant à multiplier sa tâche de travail avec l'ensemble de l'échiquier politique et les partenaires extérieurs. L'AEK se relève plus vite que l'économie du pays, finissant quatrième en 2016 pour leur retour dans l'élite, puis second en 2017, à chaque fois derrière l'Olympiakos. Plus fort que ces derniers, 2018 s'avère être la saison tant attendue par toute une génération, mais le PAOK vient se mêler à la lutte et finit par faire douter les Aigles jaune et noir. Le titre se joue sur peu de choses, et la défaite face à l'adversaire le plus coriace de la saison le 11 mars écourté dans les arrêts de jeu sera déterminant pour l'issue du championnat : sur le terrain le PAOK sort vainqueur, mais les incidents finissent par donner la victoire sur tapis vert à l'AEK Athènes qui termine la saison championnat avec six points d'avance sur les blanc et noir. Sauf que l'appel du PAOK suspend la décision finale et les deux clubs n'en peuvent plus d'attendre jusqu'au jour où le PAOK est finalement débouté.

Grèce - Que jeunesse se fasse (2018 - 2022)
Si l'équipe A est revenue sur le devant de la scène, l'équipe U15 et U17 de l'AEK ne peut pas tellement contester la supériorité de ses rivaux, engluée au milieu de tableau bien loin du trio de tête. Ce qui étonne d'autant plus est la légère domination du Panathinaikos alors que l'équipe A des verts est inexplicablement reléguée très loin du top 5. Et ce qui est plus incompréhensible encore en termes de résultats, c'est que les décevantes performances des jeunes de l'AEK n'empêchent pas à ce que les places soient déjà bouchées en U17 et que le PAOK qui joue le titre dans chaque classe d'âge vienne proposer en 2021 à Rayan Kokalinas de quitter le plus ancien centre de formation grec pour les rejoindre. Une décision difficile à poser quand on regarde l'histoire du père de Rayan et la rivalité conséquente des deux clubs qui ont relégué le Panathinaikos et l'Olympiakos en arrière-plan, devant laquelle Rayan décide de ne pas se précipiter dans un premier temps. Sauf que la saison 2021-2022 se déroule à l'identique et que sans opportunité de monter en U19, Rayan se retrouve dos au mur. En octobre il fêtera ses 17 ans. Où pourra-t-il dès lors jouer ensuite ?
       ~ QUALITES/DEFAUTS
   
+ Energique + Persévérant + Diplomate + Responsable + Protecteur
- Susceptible - Immature - Jaloux - Nonchalant - Pessimiste

Sur le plan privé, Rayan est enfant unique et le temps n'est pas propice à ce qu'il ait un petit frère ou une petite soeur un jour. Cependant, il y a beaucoup de ses cousins éloignés qui sont footballeurs. Il ne les connaît que trop peu pour à peine les avoir vu à certaines réunions familiales lorsqu'ils étaient plus jeunes, mais une fibre doit exister quelque part dans les gênes familiales ! Dans un cadre familial où les liens étroits s'entretiennent, il n'hésite pas à passer dans la boutique de fleurs de sa mère. Celle-ci est épaulée par la jeune Dounia Christoforou, qui n'est autre que la petite amie de Rayan depuis huit mois.

Point fort : Libéro : +1 passe
Point faible : Pied carré : -1 but
     


~ Caolan Shilliday here ~
Revenir en haut Aller en bas
Cirò Diamante
GARDIEN DE BUT
GARDIEN DE BUT
avatar

Messages : 14319
Players depuis : 22/11/2012

Feuille RPG
Note Globale:
33/100  (33/100)
Popularité:
14/200  (14/200)
Note Presse:
4/10  (4/10)

MessageSujet: Re: RwS - Le K   Sam 19 Mai - 14:01



Bienvenue Invité
"Bienvenue fiston !

Tu viens pour t'inscrire ? Comme tu peux le voir, j'ai un peu de boulot en ce moment. Installe toi confortablement dans ma salle d'attente. Tu as fait la connaissance de mon secrétaire ? Non ? Quoi ? Comment ça ? Attends, installe toi, il va t'amener un chocolat chaud.

Je suis à toi dans quelques temps, prends ton mal en patience, ton aventure va bientôt pouvoir débuter. En attendant, outre l'attente, je t'invite à découvrir le forum pour commencer à te familiariser avec la communauté. Pour ça, rien de plus simple : rends-toi ICI pour te présenter, et ensuite tu peux aller faire un tour ICI pour parler de ce qui te passionne dans la vie.

Rassure-toi, je fais le maximum pour m'occuper de toi, et je reviendrai très vite vers toi..."


©️️ Pando


Anciennement Chris' Esperanza / Marisa Aguilar / Alwyn C. Ceridwenn
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Cirò Diamante
GARDIEN DE BUT
GARDIEN DE BUT
avatar

Messages : 14319
Players depuis : 22/11/2012

Feuille RPG
Note Globale:
33/100  (33/100)
Popularité:
14/200  (14/200)
Note Presse:
4/10  (4/10)

MessageSujet: Re: RwS - Le K   Sam 19 Mai - 14:01



Bienvenue Invité
"Re-Bienvenu fiston !

Je suis tout à toi maintenant, mon secrétaire s'est bien occupé de toi ? Tu as pris le temps de parcourir un peu le forum ? Ne t'en fais pas, si tu n'as pas eu le temps tu pourras le faire plus tard.

Bon revenons à nos moutons, je me présente Harry MCPEARCE agent de profession et je suis là pour te guider à travers les étapes de ta licence pour que le début de ton aventure se fasse dans les meilleurs conditions. Tu as des questions ? Si tu en as, n'hésite pas, je suis là pour ça.

Passons maintenant à ta licence, j'ai commencé à la lire, elle est intéressante.

• Tes informations : OK

• Ton caractère : OK

• Ta biographie : OK

• Tes caractéristiques : OK


Bien, ta fiche me semble bonne, les paramètres sont tous OK, nous pouvons donc continuer. Un peu stressé, non ? Pressé aussi ? Ne t'en fais pas les choses vont bien se passer, et vite arriver.

Je vais à nouveau te faire patienter un peu le temps d'aller contacter des clubs, et je reviendrai vers toi d'ici quelques temps avec les clubs qui sont intéressés par ton profil. Sois patient en attendant, tu veux encore un chocolat chaud ?


©️️ Pando


Anciennement Chris' Esperanza / Marisa Aguilar / Alwyn C. Ceridwenn
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Cirò Diamante
GARDIEN DE BUT
GARDIEN DE BUT
avatar

Messages : 14319
Players depuis : 22/11/2012

Feuille RPG
Note Globale:
33/100  (33/100)
Popularité:
14/200  (14/200)
Note Presse:
4/10  (4/10)

MessageSujet: Re: RwS - Le K   Sam 19 Mai - 14:37



Bienvenue Invité
" Passons aux choses sérieuses, j'ai eu des retours de plusieurs clubs à ton sujet, ton profil plait c'est indéniable.

Après avoir vanté ton profil un peu partout dans le monde du football, j'ai eu des retours très positifs à ton sujet. Ainsi, plusieurs clubs ont trouvé un véritable potentiel à exploiter en toi ! Incroyable, tu imagines ce que ça signifie ? Le début d'une longue carrière !! tu as hâte de découvrir les noms prestigieux qui m'ont demandé de te faire part de leurs propositions, n'est-ce pas ? J'en viens, j'en viens, minute papillon !

Avant toute chose, j'aimerais te rappeler un point particulier dans le métier : Sache que tu peux toujours recevoir d'autres offres que celles que je vais te transmettre, qui viendront dès lors des coachs Players que je n'ai pas eu l'occasion de croiser car ils sont tellement occupés à préparer leurs effectifs, il faut les comprendre. Alors ne fais pas ton choix trop vite. Prends vraiment le temps de la décision pour ne pas le regretter et suivre ce que ta tête et ton coeur t'indique.

Je tiens également à signaler que ces offres sont non négociables, elles sont proposées telles qu'elles et doivent être acceptées ou refusées, l'idéal c'est d'en accepter une, comme ça ton aventure débute enfin. Depuis le temps que tu attendais de pouvoir réaliser ton rêve, il est là, juste à portée de main ! Si jamais tu décides de toutes les refuser, bah, on va éviter cette éventualité hein ? Le chômage pour l'avoir connu durant ma jeunesse, je te le déconseille !

Pour accepter une offre tu as deux possibilités :

- La première c'est juste de répondre à celle qui te plait de manière claire. Je m'occuperai ensuite de tout valider pour que ton aventure commence.

- La seconde, tu peux faire un RP (voir ICI si besoin de précisions) pour répondre à ces offres. Mais tu devras me signaler quand tu auras fini et m'indiquer clairement ton choix pour que je fasse les dernières formalités administratives pour que ta signature soit officielle.

Tu n'es qu'à quelques pas du début de la gloire et de la célébrité, qui sont là au bout d'un stylo et d'un contrat que tu es sur le point de parapher !"


©️️ Pando



Les offres  
Fais le bon choix

 
AS Monaco U19
- Nous souhaiterions vous associer avec Marie-Emilie Bergeron en attaque et ainsi créer un duo imbattable. Qu'est ce que vous en dîtes ?

Eté 2026 - 25k€/an

AS Roma U19
Notre buteur vedette quitte les équipes de jeunes et nous pensons que vous êtes son remplaçant tout trouvé. Vous signez ?

Eté 2025 - 29k€/an
Villareal CF U19
Il nous manque un buteur et votre profil nous intéresse. Le début d'une belle collaboration ?

Eté 2024 - 32k€/an


Anciennement Chris' Esperanza / Marisa Aguilar / Alwyn C. Ceridwenn
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Rayan
ARTISTE
ARTISTE
avatar

Messages : 2207
Players depuis : 13/03/2016

Feuille RPG
Note Globale:
0/15  (0/15)
Popularité:
0/200  (0/200)
Note Presse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: RwS - Le K   Dim 20 Mai - 11:06


   


Gratter le coin


Un jour t'y vas, l'autre jour t'y vas pas. Faut dire que cette histoire commence à jouer avec tes nerfs et t'apprécies de moins en moins qu'on te fasse tourner en rond depuis un moment. Le lundi t'es barré à l'AEK, le mardi t'as un bon d'entrée au PAOK, le jeudi ton nom a disparu sur les billets de Salonique et le samedi tu reviens au point mort. Ton père a bien compris qu'il fallait mettre un professionnel sur le coup, alors il t'a dégoté ton premier agent. Tu lui dois ce respect mutuel, sans quoi il vous lâche et tu te débrouilles par tes propres moyens pour éviter de foirer l'atterrissage. T'acceptes un peu à contre-coeur parce que t'as ta fierté qui s'alarme de voir que t'es assisté à 17 ans. T'es grand, bâti comme The Rock. Attention, tu précises qu'il faudra voir le travail final quand t'auras son âge, mais t'affirmes que c'est ton frère, que c'est de famille la carrure et tout ca ouais. Alors t'imagines The Rock avec un assistant moustachu tout maigrelet qui tient à sa valise comme si elle était friquée de diamants. L'imagine elle est pas bonne pour la réputation, t'auras l'air de quoi si tu dépends d'une crevette pour avancer dans la vie ? Tu sondes le net parce que t'aimes te faie encore plus peur, mais tu vois que les agents y en a qui dégagent la classe vraiment. Tu te dis alors que tu peux tomber sur un mec qui va te rendre encore plus pimpant dans les médias. La célébrité t'y songes déjà. T'en as pas trop envie pour l'instant, mais tu sais inévitablement que si t'es bon elle viendra à toi que tu le veuilles ou non. Et si tu gravis les échelons, c'est pour être de plus en plus excellent dans ton domaine, celui pour lequel ton père t'as un poil transmis la passion sans y avoir mis les deux pieds comme toi la nouvelle génération le fait aujourd'hui : le football.

Sur la prestance, ton père te colle un agent moyen. Il ne fait pas pitié, et est loin d'être le playboy qui rayonne autant par son faciès que torse nu en vacances. Mais il a de la bouteille donc peut-être qu'il fut un temps ce genre d'homme. C'est un mix latino le Moreno Capecchi et il a géré dans sa période la plus active plusieurs dizaines de joueurs dans des clubs de fond de tableau en Liga ainsi que dans du top 5 turc et roumain. Très loin d'être le mec qui s'occupe des transferts à plus de 60 millions par tête, mais son nom a circulé dans quelques championnats aussi moyen que lui. Mal rasé, les cheveu gris en bataille, il se définit dès votre première rencontre comme téméraire. Il se serait vendu de n'importe quelle manière, t'aurais quand même approuvé. Apparemment t'avais pas le choix sur ce coup-là.

Ton agent prend contact avant tout avec ton club actuel pour discuter directement des opportunités qui te concernent sur le long terme. Il se met ensuite en liaison avec le PAOK et te revient avec une expression contrariée. T'apprends vite que ses méthodes sont basées sur le principe du Quitte ou Double puisqu'il t'annonce que le PAOK est une piste à oublier. Ils avaient effectivement coché ton nom dans une longue liste de joueurs nationaux, mais ils ne se sont pas intéressés davantage à toi. Il y a eu un « peut-être » que le Capecchi n'a pas voulu entendre, et l'accord pour que t'aille chez leurs U19 n'a jamais vu le jour. Ton agent leur a donc signalé qu'ils pouvaient faire une croix sur ton nom. Rapide, simple, efficace. Enfin pour l'efficacité on repassera, car ca t'aurais arrangé. Après réflexion, tu te dis que pour te brouiller avec le PAOK et n'avoir aucune certitude supplémentaire avec l'AEK, t'aurais pu y parvenir tout seul.

Pendant neuf jours, tu n'as plus aucune nouvelles de cet agent à qui t'envoies deux messages. Tu finis par en référer à ton père à qui tu confies ton appréciation plus que modérée envers Capecchi qui te revient le lendemain. Il débarque pour te bluffer là où tu ne t'y attendais pas et te sors de tu-ne-sais-où trois opportunités de jouer en U19. Bémol : toutes les offres proviennent de l'étranger. Et quand tu lui demandes pourquoi il n'a pas trouvé de place en Grèce, même à Egotelis ou au Panionios, il te répond avec la manière que tu dois prouver ce que tu vaux à ton véritable niveau et non plus dans une ligue inférieure. Bonne réponse, mais le plus dur maintenant est de quitter le pays chose que tu n'avais pas prévu qui se réaliserait aussi vite. Tu te voyais terminer au moins tes classes d'âge dans les meilleurs clubs grecs avant d'envisager porter le maillot des grands d'Europe.
© Frimelda, sur une proposition de © Blork


~ Caolan Shilliday here ~
Revenir en haut Aller en bas
Rayan
ARTISTE
ARTISTE
avatar

Messages : 2207
Players depuis : 13/03/2016

Feuille RPG
Note Globale:
0/15  (0/15)
Popularité:
0/200  (0/200)
Note Presse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: RwS - Le K   Dim 20 Mai - 19:09


   


Ecoute ce que je te propose


Les trois clubs que Capecchi avait dénichés donnaient l'impression à Rayan de devoir préparer ses valises pour un périple interminable. Deux des trois destinations pouvaient facilement être devinées d'après les origines de l'agent : Espagne et Italie. Il ne restait qu'à miser, au petit bonheur la chance, sur le nom de villes et le hasard nous donnerait ou pas raison. L'information tomba de but en blanc et Rayan avait intérêt à percuter à la première salve : Monaco, Roma, Villarreal. Le dernier fut à peine compris, car Rayan avait bloqué ses tympans sur le second : l'AS Rome ?! Le nom qui a révélé ses idoles ?! Il pense encore halluciner à l'heure actuelle et parvient tout de même à garder les pieds sur terre après avoir pris des renseignements sur les autres propositions qui lui ont été adressées. Il y a le club monégasque qui joue dans le championnat français pour y truster les places de tête, et qui parvient parfois à se classer dans les huit meilleurs clubs d'Europe depuis sa demi-finale de 2017. Puis la Roma qu'il ne faut plus présenter à Rayan .. et le troisième c'est outsider en Liga BBVA. Les profils de clubs se comparent, malgré que les propositions tiennent pour les équipes U19 là où ça semble compris en Grèce pour l'évolution de l'attaquant de l'AEK. Il est désormais temps de convaincre tout le monde : les dirigeants, ses proches .. mais en primeur soi-même.

Rayan - Viens par ici mon Donut's adoré.
Dounia - Mouais, qu'est-ce qu'y a mon Ray préféré ?
*Dans le genre surnoms ridicules, elle remporte le duel*
Rayan - Embrasse moi.
*Elle s'exécute bien sûr*
Rayan - Nous allons passer quelques temps sans trop se voir.
Dounia - Ca a changé, tu vas à Salonique ?
*Une femme amoureuse est le meilleur agenda d'un homme*
Rayan - Non, ça aurait été plus simple si c'était le cas.
Dounia - Plus simple ? C'est quoi alors ??
Rayan - J'ai des opportunités à l'étranger que je n'ai pas ici.
Dounia - Loin ?
*Un éclat dans la voix, mais elle tente de paraître forte*
Rayan - Je veux en parler avec toi car c'est deux ou trois ans.
Dounia - Putain.
Rayan - Pas mieux. Mais je reviendrai dès que j'ai une semaine.
Dounia - Mouais, et si t'en as pas ?
Rayan - J'en aurai, il y en a toujours plusieurs chaque saison.
Dounia - Et tu peux aller où du coup ?
*Il ouvre le protège documents renfermant les copies de Moreno. Elle se redresse, collée contre le dos de Rayan, laissant tomber sa chevelure par dessus l'épaule de son petit ami, et couvre sa nuque de baisers en le ceinturant pour ne pas le perdre*
Rayan - A Rome, en Espagne et à Monaco.
Dounia - Et à où ?
Rayan - Monaco, c'est raccroché à la France.
*Il extrait la fiche de Villareal pour lui exposer son avis*
Rayan - Celui-à c'est le projet le plus court, sur deux ans.
Dounia - Espagne. Le plus distant aussi.
Rayan - Dans tous les cas, je reviens en avion assez rapidement.
Dounia - Jusqu'à l'été 2024 ? Nous aurons hum .. 18 ans !
Rayan - Exact. Je serai rentré pour tes débuts à l'université.
Dounia - Les autres papiers te retiennent plus longtemps ?
Rayan - Trois et quatre ans. Mais toi, à choisir, tu choisirais quoi ?
Dounia - La France !! Paris, les Champs Elysées, trop beau !!
*Les filles très adorables mais un peu connes, ça existe.*
Rayan - C'est pas vraiment Paris tu sais, mais regardons.
Dounia - Attends ! Marie-Emilie Bergeron ? C'est une meuf ?
Rayan - Faut croire, je ..
*Ce moment où on sent que la discussion était mal préparée*
Dounia - Ah génial, tu vas aller former un duo imbattable avec !
Rayan - Doun..
Dounia - Mon mec se barre pour aller trimer avec une meuf..
Rayan - Doun !
*Elle s'excuse et écrase son nez sur l'omoplate de son copain*
Dounia - C'est partout comme ça ?
Rayan - Ecoute j'en sais rien, je pourrai demander à Moreno.
Dounia - D'accord.
Rayan - Je sais pas choisir, je voulais qu'on décide ensemble.
Dounia - Deux ans ?
Rayan - Ou plus s'il y a des filles en Espagne.
*Dans son esprit à elle, il y aura des filles peu importe où*
Rayan - Si c'est plus, je sais pas toi à l'université et ..
Dounia - Je pourrai te rejoindre et étudier à l'étranger.
Rayan - Je voudrais pas.. On se marie à 18 ans ici avant.
Dounia - Quoi ?
*Il hoche la tête parce qu'elle a bien entendu ce qu'il lui a dit. Capecchi doit déteindre sur lui pour que Rayan soit aussi direct à propos de ces choses. Il pivote sa tête vers l'arrière pour sonder sa petite amie du regard et goûter à nouveau à ses lèvres*

A seize ans, il va devoir poser un choix qui déterminera beaucoup la suite de sa vie, et il met un entracte à sa réflexion partagée pour se laisser masser le crâne par les mains de sa belle. Il doit évacuer ce mélange désagréable d'être confronté à une épreuve où il perdra au minimum une partie de ce qu'il a jusque lors vécu. C'est inévitable, et s'il assure le meilleur des cas il n'y aura que sa place à l'AEK qui disparaîtra. Mais pour quel nouvel horizon ? La discussion avec Dounia s'attarde encore après leur interlude où la vue dégagée offrira en soirée un coucher de soleil divin. Leurs volontés semblent s'accorder, sur une conversation murmurée où lui aura sous-pesé chacune des mèches à elle. Son front, ses joues et son cou seront honorés assez tôt dans l'extension de leur moment. Dounia le sera pleinement à la fin de cette journée où elle n'avait rien prévu de tout ce qui arriverait et se déciderait. La précocité dans certaines décisions auront ainsi permis au garçon de se sentir prêt, radieux et plus fort. Ce n'est pas pour rien que l'endroit rocailleux que le jeune couple finit par quitter est surnommé l'Arène des Anges. Il ne restait plus qu'à Rayan de soumettre son planning des prochaines années auprès de l'un d'entre eux : sa mère.


© Frimelda, sur une proposition de © Blork


~ Caolan Shilliday here ~
Revenir en haut Aller en bas
Rayan
ARTISTE
ARTISTE
avatar

Messages : 2207
Players depuis : 13/03/2016

Feuille RPG
Note Globale:
0/15  (0/15)
Popularité:
0/200  (0/200)
Note Presse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: RwS - Le K   Lun 21 Mai - 19:34

Vu j'ai pas l'inspiration à tout de suite pour faire une suite, et que reprise boulot demain :

Rayan fait ses valises pour Villareal !

L'équipe de Monaco étant exclusivement féminine, il voudrait éviter le suicide de sa petite amie
La Roma est bien gentille, mais le profil du buteur qui part n'est pas le même que celui de Rayan.


~ Caolan Shilliday here ~
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RwS - Le K   

Revenir en haut Aller en bas
 
RwS - Le K
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Players, forum RPG :: •Gestion Players :: Créer son Players-
Sauter vers: