Partagez | 
 

 Caolan Shiliday • Rester en Rhodanie ?

Aller en bas 
AuteurMessage
KM
FONDATEUR
FONDATEUR
avatar

Messages : 8534
Players depuis : 25/01/2015

Feuille RPG
Note Globale:
1/15  (1/15)
Popularité:
0/200  (0/200)
Note Presse:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Caolan Shiliday • Rester en Rhodanie ?   Mer 15 Nov - 7:25

Toulouse

Transfert - 8M€
> Eté 2026. 580k€/an

• ARD/AID
• Titulaire
• 6,12,20,31+

-----

Raison : Toulouse souhaite vous intégrez à son équipe première et profiter de votre polyvalence.

Avis du club : Vous avez bien progressé et l'OL aimerait donc vous intégrer à son équipe première, un rôle de remplaçant, où votre polyvalence en défense et en attaque sera un atout dans la rotation à venir. Sans oublier, un nouveau contrat bien sûr > Eté 2025 - 620.000€/an

(icon sunkiss./code northern lights.)


Milan AC

Transfert - 9M€
> Eté 2025. 600k€/an

• ARD/AID
• Titulaire
• 2,12,22,32+

-----

Raison : Rien que le nom du club doit convaincre un joueur de venir.

Avis du club : Vous avez bien progressé et l'OL aimerait donc vous intégrer à son équipe première, un rôle de remplaçant, où votre polyvalence en défense et en attaque sera un atout dans la rotation à venir. Sans oublier, un nouveau contrat bien sûr > Eté 2025 - 620.000€/an

(icon sunkiss./code northern lights.)

Hearts

Transfert - 8.1M€
> Eté 2024. 580k€/an

• ARD/AID
• Titulaire
• 5,10,15,25+

-----

Raison : Le club vous apprécie et souhaite faire de vous un des éléments cléfs de l'équipe lors des saisons à venir, ils n'ont pas les moyens financiers des clubs qui vous veulent, mais ils pensent pouvoir vous faire devenir un grand joueur.

Avis du club : Vous avez bien progressé et l'OL aimerait donc vous intégrer à son équipe première, un rôle de remplaçant, où votre polyvalence en défense et en attaque sera un atout dans la rotation à venir. Sans oublier, un nouveau contrat bien sûr > Eté 2025 - 620.000€/an

(icon sunkiss./code northern lights.)




Dernière édition par Kyle McKay le Dim 26 Nov - 20:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Caolan Shilliday
AILIER DROIT / DEF DROIT
AILIER DROIT / DEF DROIT
avatar

Messages : 5168
Players depuis : 18/11/2015

Feuille RPG
Note Globale:
73/100  (73/100)
Popularité:
53/200  (53/200)
Note Presse:
3/10  (3/10)

MessageSujet: Re: Caolan Shiliday • Rester en Rhodanie ?   Mer 15 Nov - 21:44

Fatigué que pour rp ce soir. Absence pour plusieurs jours.

Dès lors, je signe en A à Lyon dans les termes indiqués et avec le rôle précisé.

Pour le flocage : si le 8 est disponible, je prends. Si pas, n'importe quel numéro à 2 chiffres avec l'une de combinaisons suivantes : X8 ou 8X.

(rp prévu; donnez moi la date limite pour ce faire en validant mon choix, merci)


Rayan W.K.S.
Multi-Compte ⊹ AEK Athens U17 close to join PAOK Saliniki U17
Revenir en haut Aller en bas
KM
FONDATEUR
FONDATEUR
avatar

Messages : 8534
Players depuis : 25/01/2015

Feuille RPG
Note Globale:
1/15  (1/15)
Popularité:
0/200  (0/200)
Note Presse:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: Caolan Shiliday • Rester en Rhodanie ?   Dim 26 Nov - 20:43

Nouveau contrat officialisé.
Jusqu'au 5/12 pour RP.


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Caolan Shilliday
AILIER DROIT / DEF DROIT
AILIER DROIT / DEF DROIT
avatar

Messages : 5168
Players depuis : 18/11/2015

Feuille RPG
Note Globale:
73/100  (73/100)
Popularité:
53/200  (53/200)
Note Presse:
3/10  (3/10)

MessageSujet: Re: Caolan Shiliday • Rester en Rhodanie ?   Ven 1 Déc - 0:07

Même en sachant qu’on a tort, on ne changera pas la vie
Donc comme tout le monde je vais en souffrir jusqu’à la mort
L'Ecosse toujours. L'Ecosse encore. Glasgow-Edimbourg. Edimbourg-Glasgow. La période dans la capitale m'a tellement apporté que je ne sais pas comment je pourrai le leur revaloir. Battre les verts et les relayer au rang de loosers de la saison était un objectif à atteindre que je ne pensais jamais voir avant mes vingt-cinq ans. Je viens à peine de dépasser la vingtaine et me voilà devant l'Histoire, avec le sentiment du devoir accompli. C'est tôt mais c'est bon. Trop tôt peut-être. Trop bon certainement. Trois ans de football professionnel et l'un de mes rêves ultimes réalisé. Que me reste-t-il ?

Rentrer à Glasgow n'a plus que très peu d'intérêt. Ou bien trop que je pourrais envisager de recréer un nouveau rêve à partir des bouts de celui sur lequel je me suis acharné, à le briser sans me rendre compte des erreurs que je compilais en ce sens. Je me saisis à nouveau de mon portable, comme la veille, et j'ouvre les données du même contact. Je constate que le dernier message envoyé date alors que cela fait une dizaine de jours que j'entame un brouillon pour ensuite jeter l'éponge. Tout est devenu si compliqué avec Kelsa, et je ne sais pas à quoi m'en tenir vis-à-vis d'elle. Les mois s'accumulent et je ne compte plus l'abandon de notre relation en semaines mais en des périodes plus larges. J'ai même arrêté. A quoi bon ? Tout défaille avec le temps. Pourtant son anniversaire il y a presque deux semaines était un motif probant pour reprendre contact et essayer. Mais tenter n'est pas synonyme de garantie, et je me connais ainsi que les répercussions si je dois déchanter ensuite. Je repartirai. Mon moral est un combustible, et la silence de la blonde un chalumeau ouvert qui fait fondre mes réserves mentales jusqu'à l'épuisement. S'il y a une particularité qui ne pourra jamais nous quitter, c'est cette similitude dans nos jours d'anniversaire. A une demi-année près, nous sommes tous deux deux nés un 11 et l'été c'est à son tour de passer un nouveau cap. Même si aucun de nous ne considère ce jour comme particulier et ne l'aborde avec une importance plus attachée. Hey how has been your .. Je cesser de pianoter, car c'est naze. Une question, elle va trouver ça banal. Et puis attendre une réponse de la part de quelqu'un qui ne souhaite plus tellement prendre la peine de consolider notre curiosité, ce n'est pas opportun. Presque deux semaines que sa famille et ses amis ont passé du temps en sa compagnie lors de cet événement. Pas moi. C'est passé, c'est trop tard, lui demander son ressenti après ces moments auprès de ses proches, c'est ridicule tant elle doit s'en foutre de la réponse à me retourner. Et il y a cet autre désormais, avec qui elle a réussi à instaurer ce climat sécuritaire qui l'enchante. I hope you had the .. L'entêtement ne me mènera à rien. Qu'ai-je encore à conserver le terme d'espoir quand les signaux paraissent si évidents ?

Ce qui m'a ramené à Lyon pour retrouver la raison. Le Hearts m'a annoncé leur envie de me signer définitivement avant même l'ouverture du mercato, ce qui aurait pu me faire réfléchir rapidement sur la suite de ma vie. La mienne et uniquement la mienne, puisque l'état adulte me pousse à voler de mes propres ailes. Mais l'état adulte est aussi repoussé par celui d'autres adultes dont la maturité nous renvoie à nos fondamentaux oubliés. Abandonner un désert malgré la douloureuse piqûre de rappel que le voyage de Glasgow vers la France a précipité la situation actuelle gelée depuis si longtemps. S'il y avait encore de l'espoir, que pourrait-on encore en tirer ? Trop dépassé par l'exaltation de mon envol, je me suis brûlé à tous les degrés. Sans intervention de chalumeau, de briquet ou d'incandescence. Trop d'opportunités sont passées et tellement peu m'attiraient. Une histoire de choix, de bons et d'autant plus de mauvais. Ce trop plein de choses sur l'instant a réduit le trop peu de choses vécues. Chacun s'en fera sa vision, et peut-être s'en est-elle pleinement satisfaite. Probablement puisque sa décision est telle aujourd'hui, inchangée depuis longtemps.

Ce devrait dès lors me délivrer d'un certain poids des responsabilités mal assumées de reprendre cet avion à destination de Saint Expury. Et pourtant ça s'avère aussi contraignant que d'envoyer un texto d'anniversaire en retard. Les aéroports m'étouffent, l'avion me rend malade. Mais où puis-je me sentir entier : proche ou distant ? Ces questions qui s'imposent quand on ne veut plus répondre à rien.
© 2981 12289 0


Rayan W.K.S.
Multi-Compte ⊹ AEK Athens U17 close to join PAOK Saliniki U17
Revenir en haut Aller en bas
Kostas Arslan
ADMIN
ADMIN
avatar

Messages : 527
Players depuis : 26/02/2017

Feuille RPG
Note Globale:
0/25  (0/25)
Popularité:
0/200  (0/200)
Note Presse:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: Caolan Shiliday • Rester en Rhodanie ?   Ven 8 Déc - 19:30

On en est où du RP?



DC: Wizzy Brown
Revenir en haut Aller en bas
Caolan Shilliday
AILIER DROIT / DEF DROIT
AILIER DROIT / DEF DROIT
avatar

Messages : 5168
Players depuis : 18/11/2015

Feuille RPG
Note Globale:
73/100  (73/100)
Popularité:
53/200  (53/200)
Note Presse:
3/10  (3/10)

MessageSujet: Re: Caolan Shiliday • Rester en Rhodanie ?   Lun 18 Déc - 23:45

Tweets
Caolan Shilliday @K.O.LAN
Even if a life ends, story does not #goon Numb linked under a shirt #skin #bone #spirit The ones' crossing the 8ternity; make her alive

............





Je termine le rp d'ici jeudi :s


Rayan W.K.S.
Multi-Compte ⊹ AEK Athens U17 close to join PAOK Saliniki U17
Revenir en haut Aller en bas
Wizzy Brown
ADMIN
ADMIN
avatar

Messages : 1703
Players depuis : 17/02/2016

Feuille RPG
Note Globale:
10/25  (10/25)
Popularité:
162/200  (162/200)
Note Presse:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: Caolan Shiliday • Rester en Rhodanie ?   Ven 29 Déc - 10:45

Jeudi de quelle semaine?



DC: Kostas Arslan
Revenir en haut Aller en bas
Caolan Shilliday
AILIER DROIT / DEF DROIT
AILIER DROIT / DEF DROIT
avatar

Messages : 5168
Players depuis : 18/11/2015

Feuille RPG
Note Globale:
73/100  (73/100)
Popularité:
53/200  (53/200)
Note Presse:
3/10  (3/10)

MessageSujet: Re: Caolan Shiliday • Rester en Rhodanie ?   Dim 7 Jan - 11:30

Sommes nous les jouets du destin? Souviens toi des moments divins
Perdus les rêves de s'aimer, et le temps où l'on avait rien fait
Peu d'années plus tôt, je me serais senti redevable d'expliquer mon choix. Plus là; plus à ce moment. La porte refermée derrière moi, le soulagement ne me gagna pas. Ni la crispation. Plutôt détendu, pareil à ces descriptions dans les livres et les films de ceux pour qui l'heure de la mort a sonné. Avancer jusqu'à la chaise et m'y asseoir, tout me sembla si évident. Normal. Autant que de s'allonger les pommettes vers l'extérieur et de se rentrer le front à l'intérieur de la paume jusqu'à se passer la main dans les cheveux, la tête penchée en direction du sol. Puis de fixer devant soi comme si de rien n'était.

Une vieille méthode apprise en séance thérapeutique : écrire. Absolument tout ce qui passe. Ne rien laisser de côté. Mettre des mots, des verbes, des pensées sur ce qui nous bloque. Faire échapper la clé qui nous cadenasse à la merditude que nous relions à notre existence, pour s'en défaire. Se libérer par le stylo-bille, ou le feutre en ce qui me concernait. Je suis resté sur le rebord de mon lit, quatre heures durant, sans être en mesure de conserver la position du tailleur au-delà de cinq minutes, à vomir cet excès unilatéral parmi des ponctuations entre lesquelles au moins un élément lui était destiné lorsque ce n'était pas l'entièreté de la phrase. Le bloc de feuille s'amincissait au gré de ces aveux souvent tus en sa présence. Etait-il bien plus simple de penser à elle sous le joug de l'éloignement tant temporel que spatial, ou étais-je honteusement faible devant des envies et des rêves éconduits ?

« Il n'y pas de bon moment » ; « notre relation » ; « nous aurions pu » ; « ensemble » ; « signifie encore d'une certaine manière » ; « pas le manque » ; « mais le souvenir des moments vécus » ; « plus jamais » ; « plus aisé de comprendre mon français que les raisons qui » ; « la chance de t'avoir rencontrée » ; « ces jolis moments » ; « l'illusoire d'une réalité dont tu m'as été la preuve » ; « exceptionnelle mais sans jumelle » ; « continuer avec ce trou béant » ; « admettre » ; etc. Des bribes sautèrent du texte alors que je le parcourais en diagonale. Mauvaise idée. Flagellation inutile, mais ô combien tentante et nécessaire. Non par peur de se leurrer avant d'envoyer ce bouquet de malaise sentimental qui me paralysait à chaque nouvelle rencontre ou sortie occasionnelle de mon train-train quotidien qui pouvait me valoir le trait d'asocial tant il m'arriva de m'enfermer. Mais par besoin de s'affirmer instable et de chercher à se soigner de cette maladie. Dans nul centimètre carré je ne déclinai le « love » éprouvé pour Kel, malgré que le terme me brûla la plume à plusieurs reprises pendant mon exercice. Pourtant c'est évident que je l'aimais et l'avais aimée comme il n'est possible à un être humain d'aimer qu'une poignée de personnes au cours de sa misérable existence. Sauf que j'avais déjà employé ces délicates syllabes, probablement trop rapidement. Sûrement à des moments mal choisis. Alors à quoi bon les répéter à part pour faire resurgir ces murs érigés dès que les mots magiques furent prononcés ? Pourquoi insister avec une tournure qui avait perdu son sens le plus profond aussitôt déclamée à celle qui refusait de l'entendre ?

Voilà que j'étais devenu un perdant, un nanti des amitiés améliorées puisque j'ai été trop aveugle pour discerner la possibilité que Sabrina aurait pu me permettre de me changer les idées. Même avec les années m'en séparant, seule Kelsey avait le droit à tant de place dans mes pensées, supprimant à la moindre camaraderie naissante l'éventualité de s'épanouir davantage. Naïveté de croire que des ruines et des poussières pouvait se reconstruire la grandeur d'un passé aussi bref que faste fut-il. Orgueil de se l'imaginer. Jalousie de penser qu'un être supérieur pourrait venir anéantir les derniers lambeaux de fierté. Est-elle a moins heureuse? A ses côtés, ses déceptions me traversaient la chair : je n'étais pas au mieux lorsqu'elle allait mal. Maintenant que nous ne nous voyions plus, cette connexion survivait-elle à la disparition de tout le reste entre nous ? Ou les angoisses et l'estomac interminablement noué ne puisaient-ils leur conséquence que par cet oubli dans lequel je tombais à ses yeux sans que je ne sois capable de faire de même ?

L'enveloppe préparée pour y glisser les feuilles resta vierge alors que l'hésitation fut longue quant à son sort. Parvenu au bout de ce bleu foncé, je finis par signer au bas de la neuvième page. Légèrement tourmenté, mais surtout atteint par une fatigue et une nervosité frappant mon éveil, plusieurs flashs accompagnèrent ce moment alors que mes yeux étaient à demi clos pour me remémorer. Ces choses. Ce vécu. Ce passé emmêlé dans un présent où une série de feuilles parcourues encore et encore, relues plus d'une dizaine de fois, ne me réconfortaient que très peu. C'était fait. C'était décidé. Peut-être à la hâte. Des années désormais sur lesquelles je pouvais baser ce ressenti, presque émotionnel. J'en devenais professionnel. En France. Ce pays auquel je confiais pleinement ma vie, puisque l'attache se desserrait outre-Manche, comme volontairement dénouée par cette personne qui ne souhaitait de moi que son nom ne persiste ad vitam eternam comme le repère de mes jours futurs. Une demande aussi simple que de marquer un but face à Chelsea qui défend à dix un ticket pour la finale de C1, avec le karma contre soi au niveau des hors-jeux et des poteaux. Ca ne passerait pas, alors j'ai replié le demi-bloc d'A4 dans sa pliure déjà apparente et jamais je ne l'expédiais. Je préférais planquer encore et toujours ces sentiments que j'étais de toute évidence le seul à comprendre et à devoir assumer. Pourquoi lui gâcher sa vie avec mes problèmes ?

Un dernier reniflement ne put se camoufler, de même que la goutte qui s'écrasa et imbiba le papier. L'encre se diffusa, fit tanguer les lettres et coula les mots alignés de sorte à rendre la lecture plus ardue. Je m'imaginais déjà l'après-midi suivant, la panse remplie et le regard sans fond, l'esprit vidé de ce mal. Les crampes au ventre et la migraine vaudront mieux que des hauts le coeur dont j'éviterais insensiblement d'en comprendre la figure de style. Amertume que je noyais pour ne pas toucher un autre fond que celui des bières dont les cadavres décapsulés rendaient à ma chambre une scène pathétique qui ne trouvait son origine au travers d'aucun gêne parmi mes parents. Après un ricochet du verre contre les plaintes, mes genoux enfoncés dans le matelas, je repris la double épaisseur de relents avec le feutre utilisé sur cet atelier pour les lancer vers la table de chevet sans trop viser. Comme une bouteille à le mer.

Ma main se rabattit sur ce flacon d'eau minérale et j'en dévissai le capuchon pour m'hydrater. Une volée de questions m'attendait impatiemment, rendant à ma vie ce perpétuel flot d'interrogations qui la caractérisait si bien. Cette fois, j'avais des réponses à leur offrir. Mais ce n'était que des questions sur des sujets en surface bien que ça touchait au football. Effacer la torpeur des débuts, s'inscrire dans une transition, et annoncer une confirmation espérée. Esquiver les intrusions trop personnelles. Conclure en beauté. Sans parler d'elle car c'est un jardin secret. Et poser pour la postérité, floqué pour l'éternité. Car rien ne peut ni ne doit faire oublier ce qu'il y a derrière moi. Un numéro, un lien que je souhaite porter haut et fort et non pas comme un fardeau qui me pèse. Entre l'entraîneur de l'équipe A et un membre du management que je découvris, mes lèvres tentèrent de dessiner la décontraction. Paradoxe de la situation : être peu doué pour afficher un sourire, mais avoir une certaine habilité dans le paraître. Alors je fais de mon mieux. Comme sur les terrains où ce sera le véritable endroit où le mouiller, ce putain de maillot trop magnifique.
© 2981 12289 0


Samedi, c'est comme un jeudi, non ?
La suite en Blog Perso


Rayan W.K.S.
Multi-Compte ⊹ AEK Athens U17 close to join PAOK Saliniki U17
Revenir en haut Aller en bas
Wizzy Brown
ADMIN
ADMIN
avatar

Messages : 1703
Players depuis : 17/02/2016

Feuille RPG
Note Globale:
10/25  (10/25)
Popularité:
162/200  (162/200)
Note Presse:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: Caolan Shiliday • Rester en Rhodanie ?   Dim 4 Fév - 18:38

+4 de popularité pour le RP!

A jour.



DC: Kostas Arslan
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Caolan Shiliday • Rester en Rhodanie ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Caolan Shiliday • Rester en Rhodanie ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Players, forum RPG :: •Gestion Players :: Archives-
Sauter vers: