Partagez | 
 

 Stephen Gallagher: Underrated

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Notez cet article
1
0%
 0% [ 0 ]
2
0%
 0% [ 0 ]
3
0%
 0% [ 0 ]
4
43%
 43% [ 3 ]
5
57%
 57% [ 4 ]
Total des votes : 7
 

AuteurMessage
Wizzy Brown
ADMIN
ADMIN
avatar

Messages : 1138
Players depuis : 17/02/2016

Feuille RPG
Niveau:
4/25  (4/25)
Popularité:
98/200  (98/200)
Note Presse:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Stephen Gallagher: Underrated   Dim 24 Sep - 10:10

Underrated
The real Celtic



Grandir à Boston c'est s'assurer une jeunesse sportive. Dans cette ville la population respire le sport et vit sport depuis sa plus tendre enfance. Il en existe même un pour chaque tranche de la population. Les plus en difficulté financière, souvent les afro-américains, se mettent au basket-ball. A Boston, nous nous devons évidemment de parler des Celtics, la plus grande franchise de basket de l'histoire du haut de ses dix-sept titres. Ou alors, la ville propose aussi évidemment une équipe de Football Américain aux quatre titres, tous obtenus avec dans l'effectif l'incroyable Tom Brady. Pour les plus aisés, nous pouvons évidemment développer tout un article sur les Red Sox. Cette équipe de base-ball se voue à une lutte sans merci avec les Yankees et possède aussi de nombreux titres. Même les givrés peuvent apprécier le hockey sur glace avec l'historique équipe des Bruins plusieurs fois titrée. Enfin, l'aviron est dans la tradition de la ville ainsi que dans celle de l'université de Harvard, université prestigieuse du même Etat.

Dans tout ça, Stephen Gallagher a choisir de jouer au Soccer, l'un des seuls sports dans lequel la ville n'excelle pas. Fils d'immigrés irlandais, fortement présents dans cette région des Etats-Unis, le garçon a dû sentir son cœur britannique battre fort pour commencer à jouer à ce sport.  C'est d'ailleurs le Liverpool F.C qui le fait vibrer, cela n'a rien d'étonnant. Lui est l'enfant de deux immigrés qui travaillent beaucoup mais qui ne peuvent pas se targuer de rouler sur l'or, c'est pourquoi ce jeu rugueux est représentatif de la vie de ce jeune homme. Un homme jugé plutôt grand sur un terrain de football avec des atouts physiques que d'autres n'ont pas. Ayant commencé le football sur le tard, il est parti avec un handicap technique, ce qui l'éloigne encore un peu plus du football prôné en Espagne par exemple.

Alors tout va pour le mieux, un joueur qui a seize ans signe à Liverpool c'est forcément un futur grand joueur, un mec qui va passer toutes les étapes à une vitesse hallucinante. Après tout, je vous ai déjà parlé d'Ethan N Burrow, l'américain qui traverse l'Atlantique pour tout gagner en Grande-Bretage, c'est forcément la même chose pour Stephen. Et pourtant...

En trois ans, Ethan a réussi à être champion. En trois ans, Stephen a été dans un club de bas de tableau, au mieux du milieu, qui a fini par connaître la relégation. Avec un physique comme le sien et une technique approximative, il avait besoin de temps, plus que les autres cracks de sa génération. Nathan B Cabe, génie technique approuvé, s'envole de U21 avec les honneurs, même histoire pour Ethan. L'arméricano-irlandais s'envole pour Hibernians dans l'anonymat le plus total, l'une des équipes les plus faibles d'Irlande. Un an et un nombre de points historiquement bas, c'est ce qu'il a fallu à Stephen pour se lancer dans le monde professionnel. De toute évidence, il n'était pas prêt, mais alors pas du tout.

Fin de saison, il décide de partir et de signer dans un plus gros club, un club où la pression est plus forte. Déjà remplaçant aux Hibernians, il reprend le même statut pour le club de Paris. Finalement, il a donc rattrapé son retard sur son compatriote Ethan qui lui aussi a signé en tant que remplaçant dans la même ville ? Malheureusement, non, pas du tout. Il signe dans le PFC, le deuxième club de la ville, condamné à jouer le maintien. En trois ans, il a donc joué pour trois clubs dans la course au maintien. Résultat : 3 descentes, rien que ça. Stephen n'est donc qu'un looser qui se balade de clubs en difficulté en clubs en difficulté ? C'est là que je m'oppose à cette conclusion hâtive venant d'observateurs lambdas.

Moi, je sais que ce garçon va réussir, j'en suis persuadé, parce que j'ai une vision globale. Alors non, je ne suis pas un grand amateur de football, j'y connais pas grand chose et si j'ai décidé de faire cet article c'est surtout pour la nationalité du joueur. Je comprends les gens qui se diront en lisant cet article que je n'ai aucun crédit, je l'accepte. Mais pour les autres, laissez moi développer mon idée.

Stephen, c'est ce qu'on appelle aux États-Unis un sleeper, c'est à dire un joueur qui n'est pas encore d'un gros niveau mais qui a un réel talent caché. Ce genre de joueurs ruinent souvent des carrières de recruteurs qui n'ont pas su voir le potentiel. L'exemple le plus flagrant dans la NBA actuelle est Hassan Whiteside. L'histoire d'un grand mec à qui on ne trouvait rien de spécial et qui est allé se perdre dans des championnats exotiques pour devenir quelques années plus tard une star de la ligue. Le sujet de l'article est dans la même situation, son gabarit ne lui permettait pas de percer jeune, il fallait déjà qu'il s'adapte et qu'il apprenne à maîtriser son corps, tout cela a pris du temps. Aujourd'hui alors que certains joueurs de sa génération commencent à s'imposer dans des grands clubs, comme Leif Odinson, joueur formé dans le même club qui enchaîne les victoires en championnat, Stephen lui commence son explosion. Pour preuve, la saison dernière en ligue 2, il avait marqué 4 buts en 4 matchs.

C'est donc l'histoire d'un garçon qui, poussé par les cadors de sa génération, a grillé des étapes dans sa progression. Aujourd'hui bien installé au sein d'une des plus grosses équipes de Ligue 2, il commence à nous faire apprécier sa palette en se faisant autant passeur que buteur selon les situations. S'il ne tente pas de brûler les étapes par la suite, il pourra s'installer dans ce club et devrait pouvoir re goûter à la ligue 1. Mais cette fois avec plus de sécurité pour son statut et pour les ambitions de l'équipe.



©️ GASMASK



DC: Celso Romero
Revenir en haut Aller en bas
Wizzy Brown
ADMIN
ADMIN
avatar

Messages : 1138
Players depuis : 17/02/2016

Feuille RPG
Niveau:
4/25  (4/25)
Popularité:
98/200  (98/200)
Note Presse:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: Stephen Gallagher: Underrated   Lun 2 Oct - 16:53

Bilan de l'article:

Nombre de vues: 57
Niveau 7= Gain commercial 570x70= 570€



Total de votes: 6 (4x3 et 5x3)
Note des membres: 4,5/5



DC: Celso Romero


Dernière édition par Wizzy Brown le Sam 11 Nov - 17:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Wizzy Brown
ADMIN
ADMIN
avatar

Messages : 1138
Players depuis : 17/02/2016

Feuille RPG
Niveau:
4/25  (4/25)
Popularité:
98/200  (98/200)
Note Presse:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: Stephen Gallagher: Underrated   Sam 11 Nov - 17:25

Citation :
Barème : +++
1 : 3/10
2 : 4/10
3 : 5/10
4 & 5 : 6/10
6 : 7/10
7 & 8 : 8/10
9 : 9/10
10 : 10/10



DC: Celso Romero
Revenir en haut Aller en bas
Klinton Modrigäo
FONDATEUR
FONDATEUR
avatar

Messages : 59871
Players depuis : 01/02/2011

Feuille RPG
Niveau:
15/15  (15/15)
Popularité:
200/200  (200/200)
Note Presse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Stephen Gallagher: Underrated   Sam 11 Nov - 17:25

Le membre 'Wizzy Brown' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'1d10' : 10, 2






Compte principale de Kamilia Matisse & Kaito Morizon-Digäo
Revenir en haut Aller en bas
http://players.forumgratuit.fr
Wizzy Brown
ADMIN
ADMIN
avatar

Messages : 1138
Players depuis : 17/02/2016

Feuille RPG
Niveau:
4/25  (4/25)
Popularité:
98/200  (98/200)
Note Presse:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: Stephen Gallagher: Underrated   Sam 11 Nov - 17:28

Note critique: 10/10 = +12 exp
Note commerciale: 5/10 = +2 pop'
Note: 4/10 = +2 pop'

Tout à jour.



DC: Celso Romero
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Stephen Gallagher: Underrated   

Revenir en haut Aller en bas
 
Stephen Gallagher: Underrated
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stephen Weiss
» (M/lIBRE) STEPHEN AMELL
» (M) Ugo Pennaccini | Stephen Amell [LIBRE]
» (M) Stephen AMELL — But when it comes to you I'm never good enough
» (M/LIBRE) ∫ STEPHEN AMELL, DYLAN BRUCE, DAVID GIUNTOLI, …

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Players, forum RPG :: • Partie Simulation :: Bureau de presse :: Archives :: Articles-
Sauter vers: