Partagez | 
 

 Kerstin A. Filippitsch • Eteindre les lumières pour briller ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Òlafur H. Fjólmundursson
ENTRAINEUR / COACH
ENTRAINEUR / COACH
avatar

Messages : 3893
Players depuis : 21/10/2015

Feuille RPG
Note Globale:
12/25  (12/25)
Popularité:
29/200  (29/200)
Note Presse:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Kerstin A. Filippitsch • Eteindre les lumières pour briller ?    Dim 19 Fév - 23:37

Toulouse FC

• 155k€/an > Ete 2023

-----

• Raison : Les dirigeants toulousains savent très bien que vous êtes quelqu'un qui aime les défis à long terme et c'est exactement le cas ! Le club a besoin d'énormément de stabilité pour pouvoir retrouver l'élite et pouvoir s'y installer durablement. De plus, l'ancien coach était quelques peu tumultueux et une personnalité un peu plus cadrée que la sienne fera du bien aux joueurs.

• Avis de votre club :
Lors de ces dernières saisons à la tête de notre équipe U21, vous avez effectué un excellent travail. Vous incarnez la sécurité avec votre défense sans faille. Nous ne voulons pas vous perdre et nous comptons sur vous pour surpasser vos récents résultats. Voici notre proposition : 130k€ > Ete 2022
(icon sunkiss./code northern lights.)


Glasgow Rangers

• 120k€/an > Ete 2022

-----

• Raison : Les Rangers ne cessent de prendre en importance en Scottish Premiership comme c'était le cas à l'époque. Cependant, ils recherchent quelqu'un capable de leur faire passer un cap, comme vous l'avez fait avec les jeunes parisiens. Vous êtes la femme de la situation !

• Avis de votre club :
Lors de ces dernières saisons à la tête de notre équipe U21, vous avez effectué un excellent travail. Vous incarnez la sécurité avec votre défense sans faille. Nous ne voulons pas vous perdre et nous comptons sur vous pour surpasser vos récents résultats. Voici notre proposition : 130k€ > Ete 2022
(icon sunkiss./code northern lights.)


Atalanta Bergame

• 165k€/an > Ete 2022

-----

• Raison : L'équipe a essuyé une très grosse désillusion la saison dernière et a besoin de stabilité pour pouvoir remonter au classement. Lors de cette première saison, ils veulent se sauver en comptant sur la formation.

• Avis de votre club :
Lors de ces dernières saisons à la tête de notre équipe U21, vous avez effectué un excellent travail. Vous incarnez la sécurité avec votre défense sans faille. Nous ne voulons pas vous perdre et nous comptons sur vous pour surpasser vos récents résultats. Voici notre proposition : 130k€ > Ete 2022
(icon sunkiss./code northern lights.)




DC : Caleb I. Merricks
anciennement Okan Aslitürk, Shichiro Ikimura et Tahlia O'Connor.


Dernière édition par Òlafur H. Fjólmundursson le Lun 20 Fév - 10:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rayan W. Kokalinas
BUTEUR
BUTEUR
avatar

Messages : 2364
Players depuis : 13/03/2016

Feuille RPG
Note Globale:
17/100  (17/100)
Popularité:
29/200  (29/200)
Note Presse:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: Kerstin A. Filippitsch • Eteindre les lumières pour briller ?    Lun 20 Fév - 10:28

Je poursuis mon entreprise avec les jeunes du PSG. Je ne discuterai pas du salaire, déjà multiplié par 6.5 par rapport à celui que perçois.


~ Caolan Shilliday here ~
Revenir en haut Aller en bas
Òlafur H. Fjólmundursson
ENTRAINEUR / COACH
ENTRAINEUR / COACH
avatar

Messages : 3893
Players depuis : 21/10/2015

Feuille RPG
Note Globale:
12/25  (12/25)
Popularité:
29/200  (29/200)
Note Presse:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: Kerstin A. Filippitsch • Eteindre les lumières pour briller ?    Lun 20 Fév - 10:53

RP à venir ?




DC : Caleb I. Merricks
anciennement Okan Aslitürk, Shichiro Ikimura et Tahlia O'Connor.
Revenir en haut Aller en bas
Rayan W. Kokalinas
BUTEUR
BUTEUR
avatar

Messages : 2364
Players depuis : 13/03/2016

Feuille RPG
Note Globale:
17/100  (17/100)
Popularité:
29/200  (29/200)
Note Presse:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: Kerstin A. Filippitsch • Eteindre les lumières pour briller ?    Lun 20 Fév - 11:04

Oui, dans l'idéal il débutera cette après-midi et comportera 4 ou 5 parties que j'essaie d'écrire au long de la semaine.


~ Caolan Shilliday here ~
Revenir en haut Aller en bas
Rayan W. Kokalinas
BUTEUR
BUTEUR
avatar

Messages : 2364
Players depuis : 13/03/2016

Feuille RPG
Note Globale:
17/100  (17/100)
Popularité:
29/200  (29/200)
Note Presse:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: Kerstin A. Filippitsch • Eteindre les lumières pour briller ?    Lun 20 Fév - 23:40

Briller en l'abence de ses étoiles
Rester
ou
Partir


 

 



 

 

Les réductions d’effectifs recouvrent une réalité bien large puisqu’elles comprennent tant les licenciements, que les plans de départs volontaires, les mises à la retraite anticipées, le non-remplacement des départs naturels, etc.

Terminer à la septième place est à la fois une réussite mais également une déception. Dépasser l'objectif qui nous a échappé la saison précédente, et avec la manière, résulte sur une satisfaction teintée par le regret de ne pas avoir pu tenir un podium qui pourtant nous souriait avant ce double nul vierge dans la dernière ligne droite face à deux des meilleures équipes de la ligue: celui qui a fait cavalier seul en tête jusqu'à l'ultime journée pour finir vice-champion derrière Chelsea suite à un double accrochage face à nous puis Schalke 04; et puis avec le Real Madrid les autres français de Lyon. Deux fois un point, ce qui reste toujours mieux que la double frustration de perdre en début de championnat puis de se faire éliminer peu avant la trêve en coupe par les nouveaux venus de l'AS Monaco. Autant dire que je regrettais la disparition de Marseille à la faveur de cette autre équipe du Sud-Est.

La satisfaction globale se transforme, au fil des jours qui suivent la clôture de saison et les remises de prix, en crainte. Cette peur fondée qui survient chaque année à la même période pour un coach d'équipe de jeunes : savoir qui restera, et qui partira au-delà de ceux dont la limite d'âge annonce clairement la couleur depuis longtemps. Je ne cesse d'être prise de fébrilité entre la réception et l'ouverture de cette lettre aux dimensions et au cachet pourtant devenus communs. Je sais avec pertinence ce qu'elle contient, ce qui y est écrit. Ou du moins, le plus important qui m'est adressé et que je ne veux dans un certain ne pas voir écrit noir sur blanc sous mes yeux. Qu'il y ait un seul nom dans cette liste ou qu'il y en ait cinq, c'est un petit bout de moi que je devrai céder à ceux qui ont des accès plus haut que ma personne dans la hiérarchie et les sphères du PSG. Je postpose la lecture de ce pli au soir, quand je serai seule pour encaisser les pertes. Je paierai cher pour ne pas croiser plusieurs noms au milieu de cette lettre.

Chère Mademoiselle Filippitsch,
Nous sommes honorés et espérons que vous l'êtes autant que nous pour la prodigieuse saison que vous venez d'accomplir avec les U21 de notre club, le Paris Saint Germain. Nul doute que de tels résultats qui ont permis à nos jeunes sous votre responsabilité de frôler les sommets de la ligue où il ne nous était donné que peu ou à peine de chances d'y figurer comme nous l'avons fait, démontre du brio affichés par nos joueurs tout au long de cette saison aux quatre coins de l'Europe, guidés par vos désormais indéniables talents en la matière. ...

Les belles paroles s'étalent pendant encore plusieurs lignes alors que mes yeux sont abruptement attirés par l'épicentre du drame qui se dessine sous de multiples méandres. Mes orbitent sautent à chaque lettre de chaque prénom et de chaque nom alignés les uns à la suite des autres, comme mon coeur qui cherche une sortie à chaque battement me serrant la poitrine si fort que j'en suffoque :
La gardien Romane Salvadore, née ...
La première demi-surprise qui me pince le coeur d'imaginer avoir deux tout nouveaux gardiens de but la saison prochaine. Mais le listing n'en est qu'à ses débuts.
Le défenseur latéral gauche polyvalent, Gilles Schreiber, arrivé au ...
La défenseur latéral droit, Muriel Ferry, issue en date du ...
Le milieu défensif à vocation aussi de récupérateur, Mickeal Peplaw ...
Le milieu centre, capitaine sous votre admission, Lorenzo Callegari ...

Moins surprenant, j'ai tout fait pour ne jamais penser à ce que ce moment se réalise. Lorenzo en a des rêves qui sont sur le point de se réaliser, mais j'admets difficilement la réalité pourtant si prévisible. S'il avait été promu dans l'effectif pro en 2018, ça m'aurait été moins douloureux. J'ai du mal à poursuivre cet épluchage qui m'enfonce plus.
La milieu centre à vocation offensive sur l'aile droite, Nour Mahdaly ...
Et l'ailier gauche apte à jouer à la pointe de l'attaque, Clémence ...

Thilde, l'estocade de trop. Celle que j'ai défendue face aux médias très sceptiques à son égard, pour la voir me rendre la confiance en plantant un but dans le mois de ces accusations. Perdre Lorenzo, Clémence et Romane en même temps, le même jour, à la même heure, est aussi inévitable que cruel. Trois années à les voir progresser, évoluer avec des sourires et des envies d'ambitions, ça marque. Presque dans la chair, comme s'ils étaient de la famille, que j'avais ce rôle de mère ou de grande soeur qui doit veiller à chaque entrainement et chaque match sur eux pour qu'ils ne leur arrive rien et qu'ils prennent le plus grand plaisir du monde à fouler les terrains. Si pour Romane, la mission n'avait pas à un seul moment été autre que périlleuse sur nos moindres interventions, nous avions fini par nous entendre et la voir su sa ligne, à l'oeuvre, à enchaîner parades et clean sheets, a été un énorme soulagement autant qu'une fierté. Qu'on m'enlève aujourd'hui.

Heureusement que je suis seule dans mon appartement, car la boule qui se forme dans mon être n'est bonne qu'à une seule chose: imploser de l'intérieur. Je sais que d'ici une heure, des larmes me passeront par dessus mon oreiller. Ce n'est pas de tout repos d'être entraineur de jeunes, même lorsque la saison s'est achevée sur de bonnes notes qui augurent du positif pour la prochaine dont la préparation est déjà en vue. Il faut s'accrocher au quotidien. A son poste. A ses valeurs. Moralement. Dignement. Accepter les pertes. Accepter de reconstruire ce qu'on s'amuse à nous défaire après des mois et des années de patience, d'obstination, d'acharnement, de dévotion, d'application, d'explications, de persuasion, d'entente, de mise à plat, de coordination, d'enchaînement, d'assurance, de respect, de collaboration, d'entente, d'approbation. De tout ce qui aura contribué à d'éternelles secondes de bonheur.
© Gasmask




~ Caolan Shilliday here ~
Revenir en haut Aller en bas
KM
FONDATEUR
FONDATEUR
avatar

Messages : 9053
Players depuis : 25/01/2015

Feuille RPG
Note Globale:
1/15  (1/15)
Popularité:
0/200  (0/200)
Note Presse:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: Kerstin A. Filippitsch • Eteindre les lumières pour briller ?    Dim 19 Mar - 10:48

Jusqu'au 31/03 pour le RP.


Revenir en haut Aller en bas
Rayan W. Kokalinas
BUTEUR
BUTEUR
avatar

Messages : 2364
Players depuis : 13/03/2016

Feuille RPG
Note Globale:
17/100  (17/100)
Popularité:
29/200  (29/200)
Note Presse:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: Kerstin A. Filippitsch • Eteindre les lumières pour briller ?    Ven 31 Mar - 23:15

Moi aussi je veux me foutre de tout
Rester
ou
Partir


 

 



 

 

Il y a dans la mise en scène d'un bon repas autre chose que l'exercice d'un code mondain; il rôde autour de la table une vague pulsion scopique : on guette sur l'autre les effets de la nourriture.

La dernière mission impossible, jusqu'au bout, que Romane m'oblige à accepter pour lui trouver un créneau qui l'arrange autant qu'aux autres, n'est pas de tout repos. Coup de fil sur coup de fil, rappel à gauche, message laissé sur un répondeur à droite, des désistements, un retour vers Romane pour s'assurer qu'elle ne nous mène pas en bateau et nous voilà attendus pour dix-neuf heures en plein Paris. Il manquera Clémence que j'aurais tellement aimé voir présente dans cette soirée spéciale, dans le cadre de promotion en équipe A d'adolescents qui me manqueront une fois tout le monde rentré chez lui aux alentours de minuit, peut-être un peu avant, probablement un peu après. Une table de dix est réservée, où Michael sera absent, déjà retourné par avion aux Etats-Unis dans sa famille. En plus des cinq amenés à ne plus être sous ma responsabilité la saison prochaine, se sont joints plusieurs de ceux que je dénomme désormais les "rescapés" : Coraline, Thomas, Benjamin et Travis nous accompagneront avec Lorenzo, Romane, Nour, Muriel et Gilles. Des jeunes gens qui n'ont pas tous le permis ni qui ont toujours la possibilité de rejoindre l'arrêt de métro ou de bus le plus proche de chez eux pour se joindre à la sortie. Alors je propose de transformer ma petite Swift en taxi pour ceux qui seraient déçus de ne pas pouvoir se déplacer par faute de mobilité. J'ai trois, éventuellement quatre places s'ils se serrent, pour en véhiculer au besoin, mais je ne remplirai ma titine que de moitié avec le défenseur central canadien et celle des deux ailiers qui me restera. Intérêt à prendre de la marge avec les quarante minutes de route jusqu'à l'adresse que Travis me renseigne et les bouchons sur le périph. Je l'embarque, puis je cueille Coraline au creux d'un détour et j'arrive devant l'établissement où m'attendent déjà Nour ainsi que Thomas. Ils me disent ne pas avoir osé quand je leur demande pourquoi ils ne sont pas allé à l'intérieur pour décliner mon nom à l'agent d'accueil, alors nous entrons en petit comité avec un sixième membre qui pousse la porte comme nous nous installons. Placement totalement libre; je ne suis pas institutrice primaire et j'ai avec moi des presque adultes qui connaissent assez leurs affinités que pour déterminer de par eux mêmes à côté et en face de qui ils mangeront. Pourvu que Romane ne fasse pas un caprice car elle voulait la vue sur la tour Eiffel; elle n'a qu'à arriver dans les premières ! Heureusement, elle choisit une chaise vacante sans se brusquer, laissant même une expression paisible teindre son visage.

Les retardataires apparaissent, et ce serait plutôt Gilles qui affiche une moue quant au décor visible depuis les emplacements qu'il reste. Il se réserve d'émettre une complainte, et s'excuse de nous avoir fait patienter pour l'apéritif. Nour et Muriel optent pour des boissons sans alcool, sans que je n'essaie de leur faire changer d'avis. Coraline préfère un Campari, justifiant des maux de tête à la suite d'une consommation de champagne, ce sur quoi nous nous portons pour le reste de la table. Financièrement encore considérés comme des enfants, je mets les choses au clair dès l'ouverture des cartes menus : la note ira sur mon compte en tant qu'entraineur du PSG. Que les prix annotés ne les refroidissent pas. Qu'ils n'hésitent pas à se laisser tenter par les plats qui leur font envie. Initiatrice de cette idée de restaurant, peut-être aussi estimée comme la tête pensante ou du moins celle qui décide pour le groupe, je dois lancer le dialogue comme une tige de persil dans du gaspacho. « Bon, alors, vous en avez pensé quoi de la saison ? » La question est tellement superficielle que les réponses ne fusent pas et n'apportent pas beaucoup de poids à la discussion. Bien, bien. Ouais. On a fait quelques coups là où on nous attendait pas trop. Monaco par contre ils nous ont brisé deux belles séries. Je confirme ce qui se dit, puis lance un tour dans lequel les neuf doivent me donner une amélioration à apporter à l'effectif ou à ma manière de coacher. Ce n'était pas mon objectif premier pour cette soirée, et je pose certainement la question fort tôt, mais pendant qu'ils sont là autant aborder des notions qui peuvent faire progresser à l'avenir. Une majorité de Je ne vois pas trop et de Il y a pas grand chose à changer, je ne sais pas. Puis ils me sortent un détail comme l'heure des entrainements, parfois trop matinaux à leur goût. Ce sera notifié même si je ne m'occupe en rien de la gestion des plannings des séances au centre de formation parisien.

L'entrée chaude représente un bon timing pour se focaliser sur le futur du groupe et surtout sur ce que cinq des sept promus qui ont accepté l'invitation aujourd'hui espèrent trouver dans le monde professionnel. En capitaine exemplaire, Lorenzo se porte volontaire pour entamer le débat. Sa confiance le pousse à croire qu'il pourrait prétendre à des bouts de match ainsi qu'à de plus grands temps de jeu durant la coupe de France. Mais sa lucidité le préserve d'attraper le melon : il sait qu'une place se perd plus facilement qu'elle ne se gagne, et qu'il est encore loin d'en avoir une d'acquise pour un rôle de titulaire au sein d'une équipe engagée en Ligue des Champions. Je comprends les raisons pour lesquelles je lui ai confié le brassard quand je surprends la maturité dont il fait preuve. A Muriel de partager ses perspectives pour la suite de sa carrière qu'elle imagine dans la région, grâce à des contacts multiples avec par exemple le Paris FC qui vient d'accéder à la Ligue 1 après avoir terminé troisième de Ligue 2 et qui semble être la piste la plus avancée sur son cas. Tant mieux pour elle, tout comme Gilles qui enchaîne pour conserver une alternance fille-garçon au fil du sujet. Mais je dois avouer que ces deux joueurs m'émotionnent moins que Lorenzo et Clémence avec qui j'ai tissé plus d'affinités depuis le tout premier entrainement que je leur ai dispensé qui date de bien plus longtemps. Les filles terminent, et Nour n'a aucune idée de quel maillot elle pourra bien porter dans deux mois; elle a tout mis dans les mains de son agent. Fort à parier qu'elle sera prêtée quelques saisons pour parvenir à un excellent niveau dans le secteur le plus compété du PSG où ses chances d'un jour y évoluer sont sans se voiler très limitées.

Nous en terminons alors que nous sommes en pleine dégustation du plat de résistance. Des enfantillages deviennent permissifs après que je me sois laissé aller à de petites piques, notamment à destination de mes deux arrières droit assis l'un à côté de l'autre et qui se chicanaient sur des futilités. « J'aurais dû jouer avec dix postes et vous mettre l'un sur l'autre sur le terrain » Clin d'oeil taquin et nous poursuivons. Sauf qu'un moment de flottement vient parsemer la bonne ambiance qui règne. Le tintement des couverts prend le dessus jusqu'à ce que Gilles en vienne au sujet que je ne souhaitais pas aborder. Et vous coach, pas d'envie d'ailleurs ? Pas de propositions ? Comment expliquer que je ne suis pas encore remise de ce que j'ai perdu pour la suite de mon aventure. Hum, quelques verres sont vides. « Quelqu'un reprend du vin ? » Même si la moitié de la table s'abreuve à l'eau plate.

© Gasmask




~ Caolan Shilliday here ~
Revenir en haut Aller en bas
KM
FONDATEUR
FONDATEUR
avatar

Messages : 9053
Players depuis : 25/01/2015

Feuille RPG
Note Globale:
1/15  (1/15)
Popularité:
0/200  (0/200)
Note Presse:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: Kerstin A. Filippitsch • Eteindre les lumières pour briller ?    Mer 5 Avr - 7:18

+2 d'exp.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kerstin A. Filippitsch • Eteindre les lumières pour briller ?    

Revenir en haut Aller en bas
 
Kerstin A. Filippitsch • Eteindre les lumières pour briller ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» SOS POUR NOUNOURS Border Collié (57) Sarrebourg
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Players, forum RPG :: •Gestion Players :: Archives-
Sauter vers: