Partagez | 
 

 Caolan Shilliday • Sortir de ce guêpier ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Melina Laurent
CINEMA
CINEMA
avatar

Messages : 8535
Players depuis : 08/06/2014

Feuille RPG
Note Globale:
12/25  (12/25)
Popularité:
97/200  (97/200)
Note Presse:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Caolan Shilliday • Sortir de ce guêpier ?   Lun 14 Nov - 20:44

Ross County

Achat > 900.000€
• AID
• Joker
• N°15, 25 ou 28
• 115K€/an > Été 2021

-----

• Raison : Votre saison a été mitigée, mais pourtant nous croyons en vous et nous voulons vous associer à notre projet sportif, un retour dans le Nord ça vous tente ?

• Avis de votre club : La relation avec notre club est clairement pas au top, si pour votre bien et celui de l'équipe vous voulez partir, ce serait peut être une bonne idée, à vous de voir.
(icon sunkiss./code northern lights.)



Strasbourg

Prêt
• AID
• Titulaire
• N°11, 21 ou 25
• Idem > Été 2019

-----

• Raison : Notre ailier droit est partir en fin de mercato, une place est libre, elle est pour vous si vous le souhaitez.

• Avis de votre club : La relation avec notre club est clairement pas au top, si pour votre bien et celui de l'équipe vous voulez partir en prêt, ce serait une bonne idée.
(icon sunkiss./code northern lights.)


Nimes

Prêt
• AID
• Titulaire
• N°11, 18 ou 19
• Idem > Été 2019

-----

• Raison : Une blessure à quelques jours de la reprise, c'est la galère, heureusement vous êtes dispo en prêt, et vous allez nous sauver la mise ?

• Avis de votre club : La relation avec notre club est clairement pas au top, si pour votre bien et celui de l'équipe vous voulez partir en prêt, ce serait une bonne idée.
(icon sunkiss./code northern lights.)


RUN TO THE YELLOWSTONE  
©️ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Caolan Shilliday
DEF DROIT / AILIER DROIT
DEF DROIT / AILIER DROIT
avatar

Messages : 6047
Players depuis : 18/11/2015

Feuille RPG
Note Globale:
81/100  (81/100)
Popularité:
70/200  (70/200)
Note Presse:
4/10  (4/10)

MessageSujet: Re: Caolan Shilliday • Sortir de ce guêpier ?   Lun 14 Nov - 22:34

Tweets
Caolan Shilliday @K.O.LAN
#compliment Le club pour lequel j'ai signé il y a maintenant 2 ans n'est pas con! Au moins ils remarquent que notre relation n'est pas au meilleur niveau #obvious #captain

Tweets
Caolan Shilliday @K.O.LAN
S'il y a un club qui a compris quel climat me convenait le mieux, ils sont enfin là! @Dingwall #Scotland Dois-je m'en contenter ? #lastcall

Tweets
Caolan Shilliday @K.O.LAN
Voilà qu'on me presse à prendre une décision car le mercato touche à sa fin #genre #deadline Une qualité au moins à louer aux sudistes, de ne pas précipiter les choses #tranquillité #faispaschier #bière


« How do you want me to be optimistic in a world full of pessimism »
Multi-Compte
Rayan W.K.S.
Revenir en haut Aller en bas
Caolan Shilliday
DEF DROIT / AILIER DROIT
DEF DROIT / AILIER DROIT
avatar

Messages : 6047
Players depuis : 18/11/2015

Feuille RPG
Note Globale:
81/100  (81/100)
Popularité:
70/200  (70/200)
Note Presse:
4/10  (4/10)

MessageSujet: Re: Caolan Shilliday • Sortir de ce guêpier ?   Mar 15 Nov - 18:44

but they'll never take our freedom
Sortir de ce guêpier
L'éponge avait été jetée sur l'épisode auquel personne n'osait allouer un nom exact, dissimulant l'exactitude des termes. Là où on appellerait un chat un chat, et non un animal à poil plus ou moins courts selon la race, il aurait été très facile de dire que cette pute a eu ce qu'elle méritait, peu importe si elle s'en était sortie vivante ou pas de son coma. Tout le monde était content que la saison se termine et que chacun puisse aller se pavaner sur les plages paradisiaques pour se vanter d'avoir été celui qui aura stoppé l'attaque prometteuse d'une équipe allemande à deux doigts de nous priver d'un partage et d'un point dans notre escarcelle, ou celui qui aura été tant de fois à la base d'un but et ce de quelconque manière possible en remontant parfois jusqu'à une cinquantaine de passes avant le geste décisif. J'avais déjà goûté à ces paysages, et je remarquais que mes cartes postales de Belfast ou de Glasgow n'avaient rien à envier à ces littoraux de sable fin et de cocotiers. Tout le monde prenait le cap qu'il voulait pour ses vacances, mais les tendances me paraissaient outrageusement disproportionnées quant à la destination de prédilection de la majorité des gens. Bien que je m'en foutais, claquer autant de thunes pour un cocktail fruité alors que pour trois fois moins une bière brassée avec passion déclasserait ces mélanges versés à la chaîne dans des cabanons qui manquent cruellement d'authenticité, je ne comprenais pas ce qui était attirant dans tout ca. Une seule fois, pas deux.

Si l'histoire avait été effacée pour la plupart, quelques traces restaient dans l'esprit de certains pour continuer sur la période estivale à m'ignorer ou me railler, ce que je ne supportais absolument pas. Au-delà de l'effectif, où les rares Sean et Killian conservaient des affinités avec moi malgré que des coéquipiers tentèrent de les dissuader, l'affaire heureusement vite classée a également terni à ma relation naissante avec Anne à qui j'ai évidemment balancé la version la plus exacte dont je me souvenais encore dès notre premier contact postérieur à l'épisode. Mon côté franc l'a probablement aidé à outrepasser l'image que j'aurais pu donner de moi en agissant de la sorte, mais ce n'était pas pour autant que nous filions du plus beau coton. Continuant à ne rien cacher, je lui ai dit qu'elle choisissait ce qu'elle voulait, que ca m'était égal sa décision. Mauvaise idée, très, puisque j'ai passé quelques jours sans nouvelles avant qu'elle ne me texte et qu'on passe de longues heures à s'expliquer pour recoller des morceaux effrités de notre relation. Nous reprenions de fort bas, mais tendions à poursuivre ensemble.

Incroyable comment un fait banal pouvait montrer la vraie nature des personnes, ainsi que l'importance que ceux-ci accordent à la rumeur. Je l'ai appris à mes dépens, renié par un tiers de l'effectif lyonnais. Du coup, non je n'ai jamais tourné la page, même des semaines plus tard lorsque je fus dérangé par son altesse sérénissime le responsable formateur de ce club pour lequel j'arrive encore péniblement à porter les couleurs car elles tendent vers les teintes que j'apprécie supporter, mais pour lequel je n'adhère plus du tout à sa politique, sa philosophie et son cadre environnemental. Pourtant, il y a des endroits boisés très agréables pour améliorer sa condition physique. Mais ca s'arrête là. Peut-être comme ma carrière dans l'Est de la France.

« Monsieur Shilliday », demandait-il au bout du téléphone que je décrochais, l'entendant prononcer mon nom comme nous avions pris l'usage depuis un moment déjà. Je refusais que les acteurs de ce club continuent de se permettre de m'appeler par mon prénom, et je leur ai clairement fait comprendre qu'il valait mieux garder cette distanciation dans les rapports qu'ils souhaitaient entretenir avec moi. J'étais déjà bien veillant de leur accorder mes réponses. « Cellule formation de Lyon, vous pouvez passer dans les bureaux aujourd'hui ? » Surpris, mais pas tant que ca, je le priais de m'expliquer les raisons de cette entrevue. « Sauf si vous tenez tant à jouer chez nous pendant trente ans. » Piquant comme j'aimais qu'il me parle, il savait m'amadouer quand il le voulait vraiment. Enfin une bonne nouvelle.

« Je suis là » débarquai-je au centre après avoir tout de même profité plus longuement d'Anne cet après-midi, peu importe coup de fil urgent ou pas. « Asseyez-vous qu'.. » commençait-il. « Je ne suis pas un chien par contre » le coupai-je avant qu'il ne m'annonce la ou les différentes possibilités de transfert. « Restez debout si cela vous chante, ou prenez une chaise, bon sang qu'est-ce qui ne va pas chez vous Shilliday ?! » Il tenait bien l'air du vouvoiement, brave homme. Je souriais lentement. « J'accepte la proposition formulée pour aller jouer là-bas » m'avançais-je, toujours sans connaître où ca me mènerait. « Ne jouez pas au plus malin, je ne vous ai même pas cité les .. » avant que je ne l'interrompe à nouveau : « Plusieurs clubs sont intéressés ? » Je remarquais qu'il n'appréciait pas mes incartades au milieu de ses phrases. « Trois pour exact, une aubaine quand on connait votre profil. » Tentative de croche-pied, mais il en fallait plus pour me déstabiliser. Je m'étais énormément entrainé pour encaisser n'importe quel reproche, même le plus illégitime inimaginable. « Ce sont des clubs qui ont un minimum de respect pour leurs joueurs j'espère. » Gratuit. « Je ne les connais pas pour vous dire, tout ce que je sais c'est qu'à Lyon c'est le cas. » La promotion d'une conviction antidatée. « Vous pensez. Savoir et penser n'expriment pas la même idée. » Des crampons qui trainent sur sa cheville. Je percevais dans son regard que la réplique faisait mal. Au fond de moi, je bouillais d'envie que nous en finissions aux poings; mais il paraissait évident que ce n'en serait jamais le cas. « Il vous manque clairement une case, Ca.. » Censuré. « Shhhhhhh. Hum. Effectivement, je dois encore la remplir avec le nom de mon prochain club. » Analyse de la nervosité ambiante: proche du taux d'humidité en Angleterre lors du mois de novembre. « Vous accepteriez vraiment tout et n'importe quoi? » Bonne question, il m'impressionnait. « Sachant que je ne peux pas avoir pire que ce que j'ai déjà .. » A son tour de m'empêcher d'achever. « Même Saint-Etienne? Vous qui êtes du genre à prendre à coeur la domination d'un club comme celui des Rangers de Glasgow sur leur grand rival, vous ne feriez pas de même pour le derby rhodanien? » Je le laissais filer droit au but, balle au pied, voyant que la discussion serait semblable à une partie de ping pong entre deux murs. Je restais silencieux, et il pouvait penser avoir remporté la guerre des nerfs, il aurait tort. « Nîmes, Strasbourg et un club écossais .. Ross Country. » Rectification nécessaire. « County. C'est pas de la musique, idiot. » Non, je ne me voulais pas injurieux. Puis, il en avait marre. « Comme vous voulez avec vos noms de par chez vous. Je vous laisse la copie de chaque offre, avec les renseignements utiles pour vous faire votre opinion. Revenez me voir .. ou non, passez moi un coup de téléphone ca suffira, quand vous aurez décidé où aller. » Progressivement, le dénouement ne tarderait pas à aboutir à du positif. « Et si je reste à l'OL? » La mine sérieuse ne suffisait pas. « Vous n'êtes pas un bon comédien, Shilliday. Maintenant foutez-moi le camp, j'ai suffisant vu votre gueule. Et je vous ai surtout assez entendu. » Trop aimable, ce charmant bonhomme, à me donner l'envie de m'exécuter sans sourciller. Des mois que je n'avais plus trouvé un terrain d'entente avec ce club de merde. « Désolé de ne pas assez simuler. Mais je vous rassure, je vais trouver un club où je n'en ai pas besoin. » Gros botté en touche, par dessus le toit du stade. Je refermais la porte, un sourire gêné, perturbé de ne pas être dans un club assez bon pour mon football.


« How do you want me to be optimistic in a world full of pessimism »
Multi-Compte
Rayan W.K.S.
Revenir en haut Aller en bas
Caolan Shilliday
DEF DROIT / AILIER DROIT
DEF DROIT / AILIER DROIT
avatar

Messages : 6047
Players depuis : 18/11/2015

Feuille RPG
Note Globale:
81/100  (81/100)
Popularité:
70/200  (70/200)
Note Presse:
4/10  (4/10)

MessageSujet: Re: Caolan Shilliday • Sortir de ce guêpier ?   Mar 15 Nov - 22:46

and tried to dissuade so many before
Sortir de ce guêpier
Parce que j'étais quelqu'un de très professionnel, Ahum Ahum, j'ai décidé de me renseigner sur les clubs dans l'ordre par lequel ils m'ont été énumérés de la bouche même du responsable formateur de l'Olympique Lyonnais lors de notre petit entretien entre hommes diplomates. Du coup, je me suis rendu en premier lieu à Nîmes, la destination la plus méridionale parmi celles proposées. Mon estomac m'implorait déjà de renoncer, de lui offrir du répit, de ne pas partir dans des contrées aussi caniculaires. Finalement, l'acclimatation s'est mieux déroulée que craint, avec une tolérance plus grande qu'espérée au climat de l'intérieur des terres à quelques dizaines de kilomètres du littoral méditerranéen. J'avais surtout décidé de me rendre directement en Provence pou ce coup de chaud soit la première étape à franchir et que le reste de ma tournée des clubs m'incommode moins.

C'est le vice-président du club nîmois qui m'accueillit à la gare, pour me convier dans une demeure à l'extérieure de la ville. Les bâtiments étaient des vestiges restaurés d'une ancienne forteresse au milieu des champs, et uniquement accessible par un chemin de terre menant à une grande arche. Enfin bref, je n'étais pas architecte ni franc-maçon, alors je n'ai pas prêté d'attention plus particulière à cette construction dans des teintes plus claires que les châteaux de mon pays. Je disais : BREF. j'étais là pour le football, et pas spécialement pour la bouffe qu'on nous amena sur des planches au cours de quatre services durant lequel il fut évidemment question de mon hypothétique arrivée dans le club local. « Belle région que je te fais visiter, n'est-ce pas ? » commençait donc à m'interroger ce type aux méthodes conviviales mais peut-être pas des plus sensées dans la négociation de la signature d'un joueur au potentiel tel que le mien. J'appréciais toutefois les efforts mis en oeuvre, gagnant en aisance au fil des verres de vin blanc que sifflait celui à qui j'affichais gratitude pour ces manières de recevoir. Coincé de pouvoir imposer mon goût prononcé pour le houblon ou le malt, je rallongeais le niveau de mon verre à l'aide d'une carafe et me remplissais la gorge d'eau plate entre plusieurs fourchettes d'associations colorées garnissant mon assiette. Ma réponse fut contenue dans un "oui" évasif.

Le vif du sujet ne tarda pas à être abordé, le ton du vice-président devenant proportionnel au sérieux qui nous avait fait nous rencontrer. « Ecoute moi bien. Il y a tarpin de jeunes de la région qui ne demandent qu'à jouer au foutebole. Alors, je te le dis entre grands: si tu viens, tout ce que j'espère pour tous c'est que primo tu prennes le plaisir autant qu'en aurait pris un de ces minots à ta place. » Entre son inquiétude relative à l'attrait que je pouvais démontrer pour la beauté de cet immense territoire et ses mises en garde, la place n'était pas prévue pour un entracte. Je n'avais pas grand chose à rétorquer tant il inspirait un certain respect à son égard que je ne manquais pas de tacitement afficher, avec toute l'éducation qui m'avait été fournie. « Parce que je vais être clair avec toi; ton contrat j'en fais du charafi le jour où je remarque que tu continues à marcher de travers. » Je n'avais pas relevé la première fois, mais c'était déjà la deuxième fois qu'il casait un mot incompréhensible dans sa phrase. Cependant, le sens que je parvenais à déchiffrer m'amena à m'assurer d'une chose. « Vous êtes au courant de mes antécédents dans mon club actuel, n'est ce pas ? » Ce à quoi il partit dans une langue totalement étrangère. « Oh tu sais, avec un lyonnais, tu dois t'attendre à toutes les galéjades possibles. Tu ne sais jamais la veille s'il sera de bonne parole ou s'il sera un vrai farfanti. » Ok, il m'avait perdu à tel point que mes couverts pendaient contre le rebord de mon assiette sans que je ne m'en rend compte, focalisé sur ces syllabes venues tout droit d'une autre planète. « Fais toi plaisir, dégun ne te reprochera ici de casser du lyonnais, et de moins en moins vers Marseille. Mais ne parlons pas de ceux là non plus, même si ca m'agrade de leur causer misère. » Un deux, un deux, ici la Terre.

Le vin devait avoir eu raison de lui, ce qu'il constata d'un regard de travers sur le serveur qui voulut hausser la ligne flottante de son verre. D'un geste de la main, il lui indiqua que ca suffisait, puis me regarda. « Causons un peu avant de finir empégué. Ce serait dommage de passer à côté de notre collaboration! » A tout hasard, je marquais une approbation à ses dires. « C'est certain. Où en étions nous d'ailleurs? » Certainement nulle part, mais autant feindre la discussion qui avait bien avancé, pour en arriver à du concret. Même si je ne le montrais pas, je riais jaune à l'intérieur de moi. "Comme le pastis" aurait-il lancé, le poing triomphant en l'air de me voir en accord avec lui. J'évitais les interventions superflues, voyant qu'il se portait bien à monopolisait le discours. Qu'il se mette à répondre à ma place ne m'aurait pas étonné. Au lieu de ca, il se leva, repoussant sa chaise d'un coup loin derrière lui, au moment où nous ne mangions plus depuis de longues minutes. « Allons voir de quoi il en retourne exactement, all right in the business, n'est ce pas Coalan ? Au lieu de continuer à faire les cagnards ici. » Coin coin; instant chasse et pêche, des oiseaux s'envolent au loin dans le ciel bleu. Son anglais était hideux, ce qui me sidéra quelques secondes. « Oui, je vous suis. Mais vous ne voulez pas que je prenne le volant ? » Ma vie allait tout de même reposer sur sa conscience lors du trajet retour sur Nîmes. « Fadoli! je suis vice-président, je sais gérer les affaires! » A n'en pas douter. Ou si, peut-être un peu là vu son état. « Très bien alors! » Pas vraiment, mais soit. J'avais besoin d'adrénaline pour réveiller mes sens ces derniers temps.



« How do you want me to be optimistic in a world full of pessimism »
Multi-Compte
Rayan W.K.S.
Revenir en haut Aller en bas
Caolan Shilliday
DEF DROIT / AILIER DROIT
DEF DROIT / AILIER DROIT
avatar

Messages : 6047
Players depuis : 18/11/2015

Feuille RPG
Note Globale:
81/100  (81/100)
Popularité:
70/200  (70/200)
Note Presse:
4/10  (4/10)

MessageSujet: Re: Caolan Shilliday • Sortir de ce guêpier ?   Dim 20 Nov - 11:15

What is it with men asking for directions?
Sortir de ce guêpier
« Strasse-bourh, c'est le Nooord. » Voilà comment le vice-président de Nîmes caractérisait le club qui était en concurrence pour m'obtenir en prêt, contrairement à Ross County qui eux me proposaient une signature nette et définitive pouvant résoudre toute une situation qui s'enlisait avec l'Olympique Lyonnais. La solution paraissait certainement trop évidente, car à bien y réfléchir ce transfert ne me convainquait pas. Sportivement, je me serais probablement senti beaucoup mieux la plupart du temps, sauf lorsque viendrait l'opposition face au club de ma vie. Non seulement je les affronterais sur deux matchs, mais aussi tout au long de la saison pour une meilleure place avec les Staggies alors qu'au fond de moi je préférerais toujours ne voir aucun club plus haut que les Rangers dans un classement, pas même celui avec qui je me serais fait quelques affinités. D'autant plus que j'appartiendrais d'une certaine manière à cet autre club écossais, sans même avoir le moindre lien contractuel autre que ceux tissés du temps de mon passage à Glasgow. Si seulement j'étais prêté par les Gers à Ross, mais même pas; c'était toujours ce foutu club français qui avait son mot à dire et ses options sur ma petite personne. Il était dès lors hors de question de considérer le club qui a sculpté le joueur que j'étais devenu comme adversaire dans le sens le plus strict; ce malgré le fait qu'ils se tournent vers des joueurs du couloir droit sans même penser à moi en premier lieu.

Aux mots du nîmois, je ne pouvais que lui remettre en mémoire que javai débarqué dans son pays en provenance du mien quelque peu plus au Sud. « Ah, l'Ecosse? Ca c'est le Pôle Nord! » Pour Ross County il n'avait pas totalement tort, mais il y avait cependant une marge par rapport aux deux plus grandes villes dans cette partie des îles britanniques. Sa mine toujours un peu grisée ternissait à peine l'image qu'il renvoyait de lui, trop confiant dans la démarche. Ou alors authentiquement naturel ?  « Strassebour c'est plutôt les Hauts de France alors! Oui, là-bas. » Là-bas, j'aurais tout comme dans le Sud ma chance et mes droits; et la fierté qu'à Lyon je n'ai pas. Je me disais d'ailleurs qu'il ne me méritaient pas, eux qui m'imposent leur loi.

Je prenais congé de ce sympathique homme et remontait vers l'Allemagne pour m'y entretenir avec le Racing Strasbourg. Cette proposition, je la conservais pour la fin, car j'avais cette surprise de la part des Alsaciens de les voir revenir à la charge sur mon dossier alors qu'ils avaient déjà tenté de m'enrôler en prêt l'été précédent. Au-delà de cet entêtement, le discours qu'ils employaient pour motiver leurs raisons de me signer pour une si courte durée d'un an m'atteignait directement. Me parler de courage et de combativité résonnaient dans un coin de ma tête, et comble de tout de me souvenir lire leur envie de compter sur moi pour jouer les perturbateurs. Ce mot précis prenait un tout autre sens, et vraiment du volume, après les récents événements survenus avec Lyon. Cette fois-ci, la transaction se valait encore plus intéressante, incluant désormais un statut déterminant au sein de leur effectif, et une possible discussion sur l'éventualité à poursuivre ma carrière avec eux plus loin que 2019. J'avais interrogé plusieurs personnes pour connaître le niveau de Ligue 2 qu'on m'évaluait semblable, si pas à peine inférieur, à celui de ma Scottish Premiership, avec une qualité de terrain aussi pourrie d'un côte comme de l'autre, à quelques exceptions près.

A l'évidence, je me dirigeais pour ne plus porter cet affreux maillot, en me rassurant qu'il comportait plus de blanc que de bleu. Au moins pour un an. Il me restait à déterminer qui de Nîmes ou de Strasbourg allait être mon nouvel employeur pour qui je bosserais avec nettement plus d'entrain que si je me morfondais à Lyon où mes rêves devenaient étroits; où tout était pratiquement joué d'avance car je ne pouvais plus rien changer. Sauf de club, pour un temps. Pour retrouver mon plaisir dans le football, cet amour qui mourrait à petit feu. Il y avait quelqu'un à qui je devais annoncer ca, mon départ hors de cette région dont elle briguait la couronne avant de viser le titre national. L'ambition, j'aimais ca! Le tour de Strasbourg était venu de me prouver que leurs offres successives ne s'avéraient pas en fin de compte des paroles inconsistantes, et que Nîmes malgré leur situation géographique ne puissent prétendre à m'avoir dans leurs rangs jusqu'au printemps prochain. J'aurais pu avoir bon espoir; seulement si je n'avais pas découvert au cours des derniers mois le côté sombre d'un club en France. Je maintenais le meilleur contact possible avec le Nîmes Olympique et quittais leurs paysages colorés. Peut-être pour y revenir avec hâte dans les semaines qui suivraient ?


« How do you want me to be optimistic in a world full of pessimism »
Multi-Compte
Rayan W.K.S.
Revenir en haut Aller en bas
Caolan Shilliday
DEF DROIT / AILIER DROIT
DEF DROIT / AILIER DROIT
avatar

Messages : 6047
Players depuis : 18/11/2015

Feuille RPG
Note Globale:
81/100  (81/100)
Popularité:
70/200  (70/200)
Note Presse:
4/10  (4/10)

MessageSujet: Re: Caolan Shilliday • Sortir de ce guêpier ?   Dim 20 Nov - 19:28

Je signe à Strasbourg avec le numéro 25.

Un dernier post de Rp pourrait arriver avant dimanche prochain, je ne sais pas encore. Ca dépend si je commence et me rend compte que ce n'est que du remplissage ou pas.


« How do you want me to be optimistic in a world full of pessimism »
Multi-Compte
Rayan W.K.S.
Revenir en haut Aller en bas
Kamilia Matisse
FONDATEUR
FONDATEUR
avatar

Messages : 19199
Players depuis : 05/09/2014

Feuille RPG
Note Globale:
7/15  (7/15)
Popularité:
200/200  (200/200)
Note Presse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Caolan Shilliday • Sortir de ce guêpier ?   Dim 20 Nov - 23:24

Transfert confirmé !
En attente du RP.





Multi-compte : Karin Meier
Revenir en haut Aller en bas
Kamilia Matisse
FONDATEUR
FONDATEUR
avatar

Messages : 19199
Players depuis : 05/09/2014

Feuille RPG
Note Globale:
7/15  (7/15)
Popularité:
200/200  (200/200)
Note Presse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Caolan Shilliday • Sortir de ce guêpier ?   Mer 7 Déc - 6:39

Jusqu'au 15/12/2016 (dernier délai) pour un éventuel RP.





Multi-compte : Karin Meier
Revenir en haut Aller en bas
Rayan W. Kokalinas
BUTEUR
BUTEUR
avatar

Messages : 2364
Players depuis : 13/03/2016

Feuille RPG
Note Globale:
17/100  (17/100)
Popularité:
29/200  (29/200)
Note Presse:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: Caolan Shilliday • Sortir de ce guêpier ?   Mer 7 Déc - 10:26

Désolée j'ai encore zappé. Mais je ne trouve pas de belle clôture au rp; il peut être bouclé en l'état.


~ Caolan Shilliday here ~
Revenir en haut Aller en bas
Kamilia Matisse
FONDATEUR
FONDATEUR
avatar

Messages : 19199
Players depuis : 05/09/2014

Feuille RPG
Note Globale:
7/15  (7/15)
Popularité:
200/200  (200/200)
Note Presse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Caolan Shilliday • Sortir de ce guêpier ?   Mar 13 Déc - 11:49

+3 exp en l'état.





Multi-compte : Karin Meier
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Caolan Shilliday • Sortir de ce guêpier ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Caolan Shilliday • Sortir de ce guêpier ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demande de l'aide à Jin Kan pour sortir Juliette de prison
» Sortir en ville sans escorte peut être une grosse erreur [Selena & Neil]
» louiséa. ) la seule personne qui viendra te sortir de la merde, c'est toi.
» Il y a dans mon cœur un oiseau bleu, qui veut sortir. (lyokha)
» L'ennui est une prison dont seul un compagnon peut vous en sortir. [FEAT CRISTAL]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Players, forum RPG :: •Gestion Players :: Archives-
Sauter vers: